La lutte contre les faux avis sur Internet est lancée

Le site TripAdvisor référence de nombreux établissement (hôtels, restaurants) en fonction des commentaires publiés par les internautes. [Capture d’écran TripAdvisor]

À partir de ce lundi 1er janvier, les sites Internet devront être plus transparents sur l’origine des commentaires publiés afin de lutter contre les faux avis en ligne. 

Ce lundi, entrent en vigueur trois décrets conçus pour mieux encadrer les commentaires publiés sur Internet. Notamment sur les plateformes spécialisées dans la restauration, l’hôtellerie ou la vente en ligne. 

Loïc Tanguy, directeur de cabinet à la répression des fraudes détaille pour France Inter cette nouvelle disposition, incluse dans la loi pour une République numérique, votée il y a un an : «Le site qui recueille les avis sur les hôtels devra vous indiquer comment il a contrôlé ces avis. Par exemple, indiquer clairement que, pour publier un commentaire, il faudra avoir réservé et effectivement séjourné dans l’hôtel en question». 

Une mesure souhaitée par de nombreux professionnels

En d’autres termes, le gouvernement, à défaut de pouvoir contrôler toutes ces plateformes, impose désormais la transparence. 

Ce nouvel encadrement était souhaité de longue date par de nombreux professionnels. Certains, comme Philippe Pain, hôtelier à Versailles et interrogé par France Inter, estiment même que la loi ne va pas assez loin. À ses yeux, «l’avis ne devrait pas pouvoir être anonyme. On doit pouvoir remonter jusqu’à l’auteur», afin de lutter contre d’éventuels fraudes de plateformes peu scrupuleuses. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles