PlayStation Classic, Neo Geo Mini, NES et Super Nintendo Classic Mini... Les consoles pour jouer comme dans les années 1990

[© nicolas cailleaud/CNEWS]

La sortie de la PlayStation Classic de Sony, ce lundi 3 décembre, va rappeler de bons souvenirs aux joueurs. Cette nouvelle petite machine grise n'est d'ailleurs pas la seule à faire revivre l'histoire du jeu vidéo.

PlayStation Classic

playstation_classic_1.jpg

Sony l'avait promis et la voici. La PlayStation, sortie en 1994 au Japon, puis en 1995 en France, s'offre un come-back en version miniature pour les fêtes. Première console de la marque japonaise, elle lui avait surtout offert à l'époque une autoroute vers la gloire dans le marché du jeu vidéo, trusté par Nintendo et Sega.

Sony avait alors bousculé violemment le marché et enclenché la descente aux enfers de Sega, dont la Saturn (pourtant armée d'excellents titres) avait fait les frais. La PlayStation s'offre donc un retour en 2018 et compte surfer sur le succès des NES et Super Nintendo Classic Mini éditées par Nintendo ces deux dernières années.

En 1994, la machine incluait un lecteur de CD-Rom. Ce n'est pas le cas de la Classic, mais une sélection de vingt jeux qui avaient forgés sa renommée sont pré-installés. Parmi eux, Resident Evil Director's Cut, Metal Gear Solid, Final Fantasy 7, Tekken 3, Rayman, Wild Arms et Ridge Racer Type 4... sont les plus jouables. Reste que la 3D polygonale, qui écrivait ici sa grammaire, a tout de même assez mal vieillie pour certains titres, à l'instar de Jumping Flash, dont le gameplay archaïque ne constitue pas le meilleur exemple de vieillerie à montrer aux enfants curieux de savoir à quoi jouaient leurs parents.

La sélection aurait aussi mérité d'accueillir d'autres titres impressionnants pour l'époque, tels Gran Turismo, Tomb Raider ou Wipe Out qui brillent par leur absence. Il est également dommage de constater que neuf titres sur vingt tournent dans leur version européenne à 50 Hz en 25 images par seconde, contrairement à leurs versions américaines ou japonaises d'origine où ils atteignaient 60 Hz et 30 i/s.

Pad en mains, on retrouve toutefois d'excellentes sensations, surtout en rejouant à certains chefs-d'œuvres intemporels, à l'instar de FF7, Resident Evil et Metal Gear Solid. Les manettes d'origine de la console sont toujours très ergonomiques, tandis qu'un câble HDMI permet de s'assurer que la machine fonctionne avec l'ensemble des écrans actuels. Deux pads sont d'ailleurs inclus avec la console. Petit détail amusant, les manettes ici en USB son compatibles sur Mac et PC (Windows 10) ce qui permet de recycler les manettes sur son ordinateur. Un bon point.

PlayStation Classic, Sony, 99 euros.

Neo Geo Mini

neo_geo_mini.jpg

C’était la Rolls des consoles, celle qui faisait rêver les gamers des années 1990, qui proposait les jeux les plus impressionnants et les plus chers. La Neo Geo fait un retour remarqué en cette fin d’année et se décline en version mini pour surfer sur la vague retrogaming. Petit plus, la firme SNK et le distributeur Just for Games lancent cette version en reprenant le design des premières bornes d’arcade équipées avec le système de la console culte.

Elle intègre d'ailleurs un écran LCD de 3,5 pouces, qui reste très lisible, et peut être raccordée à un téléviseur via un câble HDMI. Surtout, cet objet de collection intègre 40 hits de l’époque, allant de la saga King of Fighters, aux Metal Slug, en passant par Magician Lord, Fatal Fury, Super Sidekicks et les Samurai Shodown. Si la machineest dotée d'un joystick arcade d’office, celui-ci s’avère moins pratique pour jouer confortablement. Des pads, vendus séparément, permettent de compléter la panoplie et de s’affronter à deux pour retrouver les sensations d’antan.

A retenir, dès le 7 décembre et seulement pour Noël, Just For Games propose une version spéciale et limitée de sa borne miniature. Tout de rouge vêtue, elle intégrera 48 jeux (huit de plus que la version simple), ainsi que deux manettes rouge, pour un prix de 169,99 euros.

Neo Geo Mini, SNK, Just For Games, 129 euros.

Super Nintendo Classic Mini

super_nintendo_mini_classic_-3_0.jpg

Après avoir fait briller les yeux des enfants et des ados durant les années 1990, la Super Nintendo s'offre un bain de jouvence pour mieux revenir dans nos foyers. Côté technologie, cette nouvelle version de la 16-bit propose un câble HDMI, ainsi qu'un port USB. Les deux peuvent être reliés à un téléviseur, puisque ce dernier pourra alimenter en électricité la machine, qui consomme très peu. Nul besoin donc d'acheter un adaptateur secteur, comme certains l'annoncent sur les forums.

Autre point positif, Nintendo a retenu les critiques formulées à l'égard de la NES Mini. Ainsi, la console est livrée directement avec deux manettes, semblables à celles de l'époque, et leurs câbles sont beaucoup plus longs, de quoi enfin jouer à plus de 50 cm de l'écran. Seul reproche : le fait de devoir encore utiliser le bouton reset pour revenir sur les menus et accéder aux sauvegardes. Une petite manipulation avec la manette aurait été bienvenue.

Pour le reste, il s'agit de plug'n play. La console contient en effet vingt-et-un jeux comptant parmi les plus grands hits de la machine. Super Mario Kart, Mega Man X, Super Castlevania IV, Super Mario World, Yoshi's Island, Zelda III, Final Fantasy VI, Secret of Mana, Contra III, Super Ghouls'n Ghosts ou encore les inoubliables Street Fighter II Turbo et Donkey Kong Country. Une collection qui illustre la qualité des softs de l'époque, dont le gameplay reste largement supérieur à la ludothèque de la mini NES.Autre point, Star Fox (connu sous le nom de Star Wing lors de sa sortie en France) est non seulement inclus dans cette offre, mais aussi sa suite qui n'avait jamais eu la chance d'être commercialisée à l'époque.

Les gamers de l'époque regretteront l'absence de certains titres emblématiques (Axelay, Chrono Trigger...), mais la sélection reste judicieuse et promet de longues heures de jeu, pour les retrogamers, les nostalgiques et les jeunes gamers curieux, qui n'auraient pas connu la console de leurs parents. D'autant que l'émulation en haute définitition et à 60 images par seconde sur les écrans d'aujourd'hui rend justice à cette ludothèque. Il est d'ailleurs possible de jouer en simulant un écran cathodique, afin de retrouver tout le grain des pixels d'antan.

Super Nintendo Classic Mini, Nintendo, 79,99 euros.

NES CLASSIC MINI

nintendo-classic-mini-nes.jpg

Dans le cœur des joueurs, la NES évoque les débuts du jeu vidéo à la maison, au même titre que l’Atari 2600 ou la Master System. La Nintendo Entertainment System, sortie le 1er septembre 1986 en France a fait son retour cette année en magasin, après une rupture générale des stocks lors de son lancement fin 2016. Cette nouvelle version baptisée Nintendo Classic Mini NES est plus compacte que son illustre ancêtre et assure, pour 60 euros, de revivre les sensations d’antan en incluant la réplique de la manette rectangulaire de l’époque, ainsi que trente jeux phares.

Super Mario 1, 2 et 3, Zelda 1 et 2, Castlevania, Mega Man 2, Kid Icarus, Excite Bike, Final Fantasy... la sélection opérée par la firme japonaise est à saluer tant celle-ci témoigne de la qualité des hits de la 8-Bits et de la richesse de leur gameplay. Si les jeunes joueurs pourraient en rire, il suffit de les mettre au défi de terminer Ninja Warriors ou Metroid pour les calmer illico.

C’est donc une petite pièce de musée qu’apporte Nintendo à la maison. Au chapitre des reproches, on peut souligner un câble assez court pour la manette (il est possible d'y jouer avec ses manettes Wii U), le fait de ne pas proposer un modèle permettant d'insérer ses vieilles cartouches et l'absence d'un adaptateur secteur. Toutefois, la console est si petite qu'elle peut être directement branchée sur le port USB d'un téléviseur, qui l'alimentera lui même. Nous avons fait cette epxérience et la console fonctionne très bien ainsi.

Nintendo Classic Mini NES, Nintendo, 59,99 euros.

Vous aimerez aussi

idées sorties Le bar Player One fait le plein de souvenirs pour les «nostalgeeks» à Paris
jeux vidéo Les 26 meilleurs jeux vidéo pour Noël
jeux vidéo Monster Boy et le Royaume Maudit : un dernier joyau avant Noël

Ailleurs sur le web

Derniers articles