Facebook va nommer un conseil de surveillance indépendant

Le comité se mettra au travail dès que 11 membres auront été nommés. [Christophe SIMON / AFP]

Facebook a annoncé mardi que les premiers membres de son nouveau «conseil de surveillance indépendant» seraient nommés d'ici la fin de l'année.

Il sera constitué d’un panel d'anciens juges, de rédacteurs en chef, d’éditeurs et de journalistes, qui seront à terme habilités à prendre des décisions contraignantes envers Facebook. Constitué de 40 membres, ce conseil devra trancher les cas de contenus litigieux publiés sur le réseau social et décider si ces publications sont acceptables ou non, notamment dans le cas de discours haineux ou de désinformation malveillante auxquels peuvent être exposés les 2 milliards d’utilisateurs.

Actuellement, Facebook ne supprime que les contenus qui sont contraires à sa charte (propos racistes ou homophobes, apologie du terrorisme…) mais se contente de ralentir la diffusion des infox ou «fake news» identifiées par les médias certifiés, qu’il considère comme relevant de la liberté d’expression. En confiant le règlement de ces cas épineux au comité indépendant, la plateforme espère prendre les devants et éviter de se voir imposer des législations trop contraignantes dans certains pays.

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, avait annoncé en novembre 2018 son intention de mettre en place ce conseil indépendant, affirmant que la plateforme ne devait pas prendre elle-même «autant de décisions importantes sur la liberté d'expression».

Le conseil se mettra au travail dès que 11 membres auront été nommés et s’occupera dans un premier temps des dossiers initiés par Facebook. Il pourra ensuite traiter les cas signalés par les utilisateurs à partir du premier semestre 2020… Reste à savoir quelle sera la marge de manœuvre de ce conseil indépendant.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles