Quand le gouvernement surfe sur le succès de House of Cards

Kevin Spacey interprète le rôle de Frank Underwood dans la série à succès "House of Cards". [Photo d'illustration / Sony Pictures Television Inc. / Archives DirectMatin]

Ce week-end était diffusée sur Canal +, la troisième saison de la série à succès "House of Cards", racontant l’ascension de Franck Underwood - joué par Kevin Spacey -, politicien ambitieux et prêt à tout. Twittant pour promouvoir la fiction, la chaîne était loin d’imaginer qu’elle allait interagir avec le Twitter officiel du Gouvernement.

 

Canal + le sait, il tient, avec House of Cards, une pépite télévisuelle. Pour fêter l’arrivée de la nouvelle saison, la chaîne n’a pas hésité à twitter en masse afin de promouvoir la diffusion de l'intégralité du troisième chapitre des aventures politiques de Franck Underwood.

Mais si Canal + pouvait s’attendre à recevoir des dizaines de réponses de fans se réjouissant du retour de la fiction, elle a dû être plus surprise en découvrant que le compte officiel du Gouvernement interagissait avec elle. (Pour ceux qui n’auraient pas vu la fin de la saison 2 de la série, attention aux spoilers).

 

Le Gouvernement promeut des mesures

Ainsi, quand le compte des séries Canal+ série explique que Franck Underwood joue avec les médias pour les influencer, celui du Gouvernement signale que, de son côté, François Hollande encourage la liberté de la presse.  

 

 

 

Et quand la chaîne évoque l'influence des lobbyistes, incarnée par le personnage de Rémy Danton, dans le financement de certaines campagnes, le Gouvernement la rappelle à l’ordre en indiquant qu’en France, le Conseil constitutionnel se montre intransigeant quant à la validation des comptes de campagne.

 

 

 

Chacun joue le jeu

Canal + n’a pas hésité à jouer le jeu et à répondre au Gouvernement, toujours avec beaucoup d’humour.

 

 

Des échanges résumés dans un seul tweet par Romain Pigenel, directeur adjoint en charge du numérique du Service d’information du gouvernement, certainement ravi par le beau coup de communication réalisé et censé mettre en valeur les mesures prises par la France pour éviter les dérives du pouvoir décrites dans la série.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles