Louis Vuitton retire les pièces de sa collection homme inspirées de Michael Jackson

Grand fan du chanteur américain décédé en 2009, Virgil Abloh, le directeur artistique de l'enseigne, avait souhaité lui rendre hommage[STR / AFP]

Face aux accusations de pédophilie visant Michael Jackson dans un récent documentaire, la maison de luxe française Louis Vuitton a annoncé qu'elle retirerait de la commercialisation les pièces de sa dernière collection homme inspirées du roi de la pop.

Aucune pièce «faisant directement référence à Michael Jackson» ne sera mise en vente, a assuré un représentant de la marque au site WWD. Vêtements inspirés des tenues de scène du chanteur (notamment un t-shirt avec une photo de ses célèbres mocassins), scénographie faisant référence à l'un de ses clips...

Grand fan du chanteur américain décédé en 2009, Virgil Abloh, le directeur artistique de l'enseigne, avait souhaité lui rendre hommage pour sa collection d'automne présentée lors de la Fashion Week prêt-à-porter homme à Paris. 

«Leaving Neverland» : le documentaire choc

Une semaine plus tard, dans un documentaire intitulé «Leaving Neverland» et dévoilé à l'occasion du festival de Sundance, deux trentenaires affirmaient, détails à l'appui, avoir été abusés sexuellement par Michael Jackson lorsqu'ils étaient enfants. Diffusé les 3 et 4 mars sur la chaîne HBO, le documentaire avait fortement divisé l'opinion américaine. 

«Le but de ce défilé était de faire référence à l'artiste que Michael Jackson était dans la pop culture. Le défilé s'inspirait seulement de sa vie publique que nous connaissons tous et de son héritage qui a influencé toute une génération d'artistes et de designers», a déclaré Virgil Abloh dans un communiqué. Puis d'ajouter : «Je condamne fermement toute forme d'abus envers un enfant, de violence ou d'atteinte à n'importe quel droit humain». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles