Festival de Deauville : Très attendu, Johnny Depp se montre souriant et disponible pour ses fans

L'acteur n'a pas hésité à discuter avec son public. [© LOIC VENANCE / AFP ]

Après une longue attente, Johnny Depp est apparu tout sourire pour parler du film «Waiting For the Barbarians» de Cirro Guerra présenté ce dimanche soir au Festival de Deauville. Et l’acteur s’est plié avec plaisir à l’exercice des autographes.

La patience a été récompensée. Enfin pour ceux qui avaient réussi à obtenir une invitation ou une accréditation pour la conférence de presse du long-métrage, qui se tenait dimanche à 14h.

Depuis la fin de la matinée, Johnny Depp, qui arrivait tout juste de la Mostra de Venise, était attendu de pied ferme sur les planches par des centaines de fans. Initialement, l’acteur devait inaugurer la cabine de plage qui porte désormais son nom, mais, en raison de problèmes de sécurité, l’événement n’a pas eu lieu.

Après cet échec, les fans ont placé tous leurs espoirs sur la conférence de presse qui se tenait à quelques mètres de là. Et là encore, il a fallu attendre plus de trente minutes par rapport à l'heure annoncée pour voir apparaître un Johnny Depp souriant et en pleine forme, caché derrière des lunettes aux verres bleutés. En une fraction de seconde, les déconvenues de la matinée étaient oubliées.

Aux côtés de son partenaire de jeu, l’acteur Mark Rylance, l’inoubliable interprète d’Edward aux mains d’argent semblait parfois stressé ou confus, prenant beaucoup de temps pour répondre à chaque question. Mais sans jamais être hautain.

Malgré un timing serré, il est revenu sur ce nouveau rôle d’officier, sur son groupe de musique «Hollywood Vampires» qu’il forme avec Alice Cooper et Joe Perry - et pour lequel «il ne réalisera jamais de biopic» -, et sur la polémique déclenchée par la dernière campagne publicitaire de Dior pour le parfum «The New Sauvage», dont il est l’ambassadeur. La vidéo a été qualifiée de «raciste» et retirée des sites de diffusion. «Nous avons toujours voulu respecter la civilisation amérindienne», s’est défendu l'Américain de 56 ans, avant d'aller signer des autographes.

000_1k44uf_5d7517e81f5fc.jpg

© LOU BENOIST / AFP

Ce soir, un hommage lui a été rendu, avant la projection du nouveau film de Cirro Guerra. Il en a profité pour remercier ses enfants, Lily-Rose et Jack, ainsi que leur mère Vanessa Paradis.

À suivre aussi

Cinéma Les 5 choses à savoir sur la Reine des Neiges 2
Mieux vaut éviter de regarder les films dans l'ordre de leur sortie en salle.
Cinéma Marvel : dans quel ordre chronologique faut-il regarder tous les films ?
Cinéma On a vu «La Reine des Neiges 2»... et cela ne nous a pas laissés de glace

Ailleurs sur le web

Derniers articles