Quelle est l'origine exacte du terme «en vrac» ?

Quand des produits sont vendus sans conditionnement, on peut dire qu’ils sont «en vrac». Quand des produits sont vendus sans conditionnement, on peut dire qu’ils sont «en vrac». [© JEAN-PIERRE MULLER / AFP]

Lorsque des affaires sont en désordre ou quand des produits sont vendus sans conditionnement, on peut dire qu’ils sont en «vrac».

Un terme apparu dans le courant du XVIIIe siècle, sous l’influence des commerçants hollandais. Ces derniers utilisaient en effet, à l’époque, le mot «wrac» (pouvant être traduit par «mauvais» en français) pour désigner les harengs de qualité médiocre venant d’être pêchés.

le terme «wrac» francisé

Insatisfaits de cette marchandise, les commerçants ne voulaient pas perdre de temps à la trier et la ranger. Si bien qu’ils chargeaient ces poissons directement dans des tonneaux, sans même les saler ni les empaqueter.

En raison des liens commerciaux avec les Pays-Bas, le terme «wrac» a été repris dans le nord de l’Hexagone et francisé en «vrac». Il a peu à peu désigné les marchandises mal rangées sur un bateau, avant de s’élargir au sens qu’on lui donne aujourd’hui. Tant pour des produits de consommation que des personnes qui nagent en pleine tristesse.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles