Pourquoi parle-t-on d'un «conclave» ?

Un terme qui provient de la religion catholique.[© superstock/sipa]

Une grande réunion est parfois appelée un «conclave». Un terme dont l’origine est religieuse, et qui provient des mots «cum» et «clave», littéralement «avec la clé» en latin.

Lors des assemblées qui se tiennent depuis le Moyen Age pour élire un nouveau pape, les cardinaux de l’église catholique sont en effet enfermés à clé. Comme le veut la tradition, ces hauts dignitaires se rassemblent dans une pièce au Vatican, et plus précisément dans la chapelle Sixtine depuis plusieurs siècles.

Pour que personne ne puisse les déranger ou tenter de les influencer avant qu’un nouveau souverain pontife ne soit désigné, la salle est coupée du monde extérieur, jusqu’à ce qu’apparaisse la fameuse fumée blanche.

Ainsi, on a appelé ce lieu le «conclave» à partir du XIIIe siècle. Au fil du temps, ce terme s’est élargi à une assemblée et au travail qu’elle réalise.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles