Bollywood sort son premier blockbuster avec une héroïne lesbienne

Ce vendredi 1er février marque en Inde le lancement d'un tout nouveau film Bollywood qui risque de faire du bruit, et pour cause : il met en scène, pour la première fois, une héroïne homosexuelle. 

C'est l'histoire de Balbir, un père de famille qui tente à tout prix de caser sa fille Sweety avec un bon parti. Sauf que le cœur de cette dernière n'est plus à prendre... A priori, tous les ingrédients pour un bon vieux film indien semblent réunis : un amour interdit, le poids des traditions familiales, des tenues chamarrées et les indispensables chansons. Sauf que dans «Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa Laga» («Ce Que J'ai Ressenti En Voyant Cette Fille» en français), Sweety, le personnage principal, aime une femme. 

Une grande première

Jamais encore, Bollywood n'avait évoqué un tel sujet dans un film «grand public», avec un casting truffé de stars (Anil Kapoor, sa fille à la vie comme à l'écran Sonam Kapoor, Juhi Chawla...).

Et pour éviter de faire l'objet de vives controverses, l'idylle au cœur du long-métrage a été mentionné de façon plus qu'évasive, même dans la bande-annonce officielle. Un film peut en effet être à l'origine de violentes insurrections en Inde, comme ce fut le cas pour «Padmaavat» il y a un an (qui, selon certains groupes radicaux hindous, montrait une romance entre une reine hindoue et un sultan musulman), ou «Fire» en 1996, qui racontait une aventure entre deux femmes malheureuses dans leur ménage. Dans les deux cas, les salles obscures s'étaient attirées les foudres de certains spectateurs. 

Le film sort quelques mois après une décision historique de la Cour suprême indienne, qui avait dépénalisé l'homosexualité en septembre dernier. «Notre culture baigne dans le 'storytelling', le folklore et suit les exemples», a déclaré la réalisatrice Shelly Chopra Dhar au Guardian. «Le cinéma est entré dans notre vie et a pris ce rôle [...] Je ne dis pas [au public] ce qui est bien, mais il peut le vivre au travers de mes personnages», a-t-elle ajouté. Le scénario a par ailleurs été écrit par Gazal Dhaliwal, une scénariste transgenre qui s'est inspiré de son expérience personnelle. 

Un bon film avant tout

Reste désormais à savoir si le film saura remplir son rôle premier, celui d'être divertissant. «Si vous ne suivez pas cette règle d'or, ce n'est pas du cinéma», a ainsi affirmé la réalisatrice. Pour l'instant, les premières critiques sont dythirambiques. 

«J'ai vu 'Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa Laga' hier soir... Un thème si difficile traité avec tant de dignité et de retenue», a tweeté la réalisatrice Farah Khan. 

«Un si beau film. Un sujet difficile magnifiquement traité. J'ai ri et pleuré en le regardant», a déclaré l'actrice Rakul Preet. 

«Un film merveilleux qui vous reste en tête, à la fois pertinent et drôle», a affirmé l'actrice Twinkle Khanna. 

«Encore en train de penser à ce beau film», a quant à lui tweeté l'acteur Akshay Kumar. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles