D'où provient l'expression «baragouiner» ?

Lorsqu’une personne peine à s’exprimer dans une langue étrangère, on dit qu’elle «baragouine». Lorsqu’une personne peine à s’exprimer dans une langue étrangère, on dit qu’elle «baragouine».[© Sipa]

Lorsqu’une personne a du mal à s’exprimer dans une langue étrangère ou qu’elle peine à trouver ses mots dans sa langue maternelle, on peut dit qu’elle «baragouine».

Une expression qui tire son origine de la langue bretonne et plus particulièrement de deux mots : «bara» qui désigne le pain et «gwin» qui signifie vin. Selon la légende, ces deux denrées auraient été les principales revendications des soldats bretons lors de la guerre de 1870, qui réclamaient ainsi à boire et à manger.

Mais l’accent et le dialecte de ces derniers n’auraient alors pas été compris par leurs officiers français, à tel point que les deux mots «bara» et «gwin» sont naturellement devenus synonymes de «s’exprimer de façon incompréhensible». Au fil du temps, le mot baragouiner a lui-même été traduit en breton par l’expression «gregachiñ», qui signifie littéralement «parler grec».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles