«The Politician» en campagne sur Netflix

Gwyneth Paltrow devrait livrer une version satirique d'elle même dans la peau d'une Californienne confrontée à des problèmes de riches [Netflix]

Après avoir signé un contrat de 300 millions de dollars avec Netflix, le très prolifique Ryan Murphy (Glee, Nip/Tuck, American Horror Story…) dévoile sa première série originale spécialement créée pour la plateforme.

Baptisée «The Politician», et composée de huit épisodes de 52 minutes, cette comédie caustique dresse le portrait de Payton, gosse de riches convaincu depuis son plus jeune âge qu’il sera un jour président des Etats-Unis et qui doit pour l’heure se confronter à paysage politique perfide : celui des élections du président du bureau des élèves d'un lycée huppé de Californie, un titre très convoité car il ouvre grand les portes de la prestigieuse université Harvard, université qui fait rêver tous les élèves et particulièrement Payton car elle a accueilli en son sein un grand nombre de présidents américains.

Intelligent et sans scrupule, Payton se lance dans une campagne acharnée, quitte à tordre le cou à ses principes, n’hésitant pas notamment à promettre monts et merveilles à qui votera pour lui. La victoire n’est cependant pas acquise, car se présente aussi un autre étudiant, plus beau et plus populaire que lui…

«The Politician» traite de l’identité individuelle, «de l’authenticité face à la fausse authenticité» explique dans des propos repris par Vanity Fair Ben Platt, l'interprète principal, connu pour ses rôles à Broadway. «C’est une idée fascinante surtout à l’heure des réseaux sociaux sur lesquels chaque personne se présente d’une certaine manière, et la série se demande combien il est important de se montrer vraiment tel qu’on est, sans filtre». 

Ben Platt décrit la nouvelle série de Netflix comme un show rugueux, avec des twists et des rebondissements, et un humour noir pour aborder des thématiques actuelles, dit-il. «Nous parlons de manière comique de fluidité de genre, de fluidité sexuelle, de social-libéralisme. C’est une manière subliminale de dire que nous espérons que notre monde se dirige vers ceci» commente-t-il toujours dans Vanity Fair.

Payton a des adversaires au lycée, mais doit aussi composer avec sa famille... Il a notamment deux frères, des jumeaux que leur mère elle-même, incarnée par Gwyneth Paltrow, traite de «psychopathes borderline» dans l'extrait ci-dessous :

On note aussi les noms d’autres actrices de renom au casting, comme Jessica Lange pour qui, comme le dévoile la bande-annonce, le meurtre est une option à envisager pour s'assurer une victoire à une élection.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles