Le chanteur Slimane dénonce un contrôle au faciès

Le chanteur de 28 ans, ici dans son clip «Paname», dénonce un «racisme du quotidien». [Capture d'écran YouTube]

Le chanteur Slimane a posté, ce lundi 23 octobre, une vidéo sur Facebook dans laquelle il dit avoir été victime d'un contrôle au faciès.

Le gagnant de la cinquième saison de «The Voice» sur TF1, précise avoir été contrôlé à bord d'un train Thalys plus tôt dans l'après-midi.

Il rentrait alors sur Paris après un séjour professionnel à Bruxelles en compagnie de son manager. Les policiers auraient demandé les papiers d'identité de tous les passagers, mais quand est venu son tour, le policier aurait gardé la pièce d'identité de Slimane avec lui.

«Le policier ne garde que ma pièce et quand je lui demande pourquoi, il me dit que c'est pour la vérifier», déclare l'artiste de 28 ans.  

L'interprète de «Viens on s'aime», assure ensuite avoir été le seul concerné par cette vérification supplémentaire.

Et d'ajouter : «je regarde autour de moi et je me rends compte qu'il n'y a que des hommes d'une trentaine d'années d'apparence caucasienne et que je suis le seul avec un faciès et un nom à connotation musulmane».

Un racisme «du quotidien»

Passablement agacé par la situation, Slimane dit avoir demandé une explication au policier devant une situation qu'il juge être une «sorte de racisme du quotidien».

Le ton serait alors monté entre les deux hommes : «Le policer commence à crier très fort, en disant que je n'ai pas le droit de le traiter de raciste», indique ainsi le chanteur.

Slimane se dit enfin «triste» car ce genre de contrôle «arrive trop souvent». Il considère que «ces personnes n'ont pas le droit, sous réserve de porter un uniforme, de nous parler comme si on était des incultes forcément dealer de drogue».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles