Affaire Lelandais : les familles des disparus du fort Tamié portent plainte

Les plaintes des deux familles visent à relancer les enquêtes et examiner la piste Nordahl Lelandais.[AFP / ARCHIVES]

Les familles de Jean-Christophe Morin et d’Ahmed Hamadou, les disparus du fort Tamié (Savoie), ont porté plainte vendredi pour «enlèvement et séquestration» avec constitution de partie civile. Le nom de Nordahl Lelandais est apparu dans les deux affaires.

Jean-Christophe Morin, 22 ans, et Ahmed Hamadou, 45 ans, ont disparu à un an d’intervalle, en 2011 et 2012, alors qu’ils participaient au festival de musique électronique «Elements», organisé au fort Tamié.

Examiner la piste Nordahl Lelandais

Les plaintes des deux familles visent à relancer les enquêtes et examiner la piste Nordahl Lelandais. Selon plusieurs témoignages, le suspect aurait en effet fréquenté le festival «Elements». En outre, le cousin d’Ahmed Hamadou croit savoir que ce dernier aurait pu connaitre Nordahl Lelandais «de vue». «C’est le seul moyen de mettre la justice en mouvement dans ces deux dossiers inertes et faire ouvrir une enquête», a ainsi souligné Didier Seban, avocat des deux familles, cité par Le Parisien.

Comme le rapporte le quotidien, ces deux affaires font déjà l’objet de recherches de la cellule de gendarmerie «Ariane», chargée de mettre en perspective les cas de disparitions ou de crimes non élucidés de la région avec le parcours de Nordahl Lelandais.

Ce dernier est déjà mis en examen pour les meurtres de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles