Une jeune femme meurt d'une otite malgré deux visites aux urgences

Transporté à l'hôpital par les pompiers, Leana Bonilla Cruz est morte après deux jours de coma.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Une Nicaraguayenne de 19 ans est morte d'une otite le 23 février dernier malgré deux visites aux urgences de l'hôpital Edouard-Herriot, à Lyon (Rhône), révèle ce samedi Le Progrès.

Pour Carolina Cruz, la mère de l'étudiante en Littérature, il y a eu «une erreur médicale» et elle a décidé de porter plainte pour «homicide involontaire», rapporte le quotidien régional.

Leana Bonilla Cruz s'était rendue les 9 et 12 février aux urgences de l'hôpital Edouard-Herriot. Son otite avait dégénéré en abcès cérébral, provoqué par une hypertension intercrânienne. Transportée à l'hôpital par les pompiers le 21 février, elle est morte après deux jours de coma.

«Les médecins n'ont pas pris le temps de diagnostiquer correctement le mal dont souffrait ma fille, a indiqué la mère de Leana aux policiers, qui se base sur le témoignage de ses amis. Ils n'ont pas pu prendre en compte ses symptômes, n'ont pas su voir le caractère urgent de la situation, disant à ma fille qu'une otite n'était pas une urgence.»

«On ne les a pas écoutés parce qu'ils étaient jeunes»

Caroline Cruz, arrivée en France le 22 février, a expliqué au quotidien que sa fille avait des maux de tête et des vomissements. «On ne les (ses amis) pas écoutés parce qu'ils étaient jeunes, selon elle. Ses amis ont insisté, mais les médecins n'aiment pas être contredits... pourtant c'est le patient qui sait ce qu'il sent.»

De son côté, l'hôpital a estimé qu'il n'y avait pas eu de dysfonctionnement. Si sa plainte au pénal est rejetée, la mère de Leana Bonilla Cruz envisage «d'engager une procédure civile».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles