Gaz, vaccins, carte Navigo... Ce qui change au 1er juin

Les tarifs réglementés du gaz naturel gonflent de 2,1% en juin[AFP - Image d'illustration]

Prix du gaz, de la carte Navigo... le point sur toutes les nouveautés tarifaires et réglementaires qui risquent notamment d'impacter le porte-monnaie à partir du 1er juin 2018.

Augmentation des tarifs réglementés du gaz

Les factures seront plus salées au mois de juin. Les tarifs réglementés du gaz naturel appliqués par Engie gonflent en effet de 2,1% en juin. 

Dans le détails, les usagers du gaz pour la cuisson verront les prix augmenter de 0,7%, tandis qu'ils augmenteront de 1,3% pour les foyers ayant recours au gaz pour la cuisson et pour l'eau chaude. Quant à ceux qui se chauffent au gaz, la hausse atteindra 2,2%. 

En mai, les prix globaux avaient augmenté de 0,4 %.

Vaccins obligatoires pour les nourrissons

Dès le 1er juin, les parents des enfants nés en 2018 doivent fournir la preuve de la réalisation des onze vaccins obligatoires depuis le début d'année afin que leur bébé puisse entrer en crèche ou dans toute autre structure d'accueil collectif, excepté en cas de contre-indication médicale. Pour ce faire, ils doivent présenter aux structures d'accueil «leur carnet de santé - pages vaccination – rempli ou un certificat de vaccinations», selon le site de la Sécurité sociale.

Depuis le 1er janvier, le nombre de vaccins obligatoires a été remonté à onze pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Il s'agit des vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l'Haemophilus influenzae B (responsable de la méningite notamment), l'hépatite B, le pneumocoque, le méningocoque C, la rougeole, les oreillons et la rubéole. Avant 2018, seuls les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite étaient obligatoires tandis que les huit autres étaient simplement recommandés.

Des tarifs médicaux augmentent

Deux types d'honoraires sont revus à la hausse à partir de vendredi. Le tarif d'un consultation pour un «avis ponctuel du spécialiste correspondant» va passer de 48 euros à 50 euros. Il s'agit d'un avis donné par un médecin spécialiste (appelé médecin correspondant) à la demande du médecin traitant.

Quant aux consultations au titre d'un «avis de consultant d'un médecin spécialiste» ou pour un «avis ponctuel de consultant psychiatre, neuropsychiatre ou neurologue», elles coûtent à présent 62,50 euros contre 60 euros auparavant.

Ces changements figurent dans la convention médicale fixant les honoraires des 115.000 médecins français signée en 2016. 

CARTE Navigo gratuit pour les séniors et les handicapés

Côté transport, les Parisiens modestes, âgés de plus de 65 ans, peuvent profiter à partir de vendredi de la gratuité intégrale de la carte Navigo. 

Les seniors habitant Paris depuis trois ans et appartenant à un foyer fiscal acquittant un impôt sur les revenus soumis au barême inférieur ou égal à 2.028 euros dans le cadre d'une première demande, ou à 2.430 euros pour un renouvellement, peuvent profiter de cet avantage. 

Cette gratuité totale avait été annoncée par la maire de Paris, Anne Hidalgo, en janvier 2018 afin d'encourager les seniors à prendre les transports. A cette occasion, le Navigo Emeraude devient le Pass Paris Seniors. 

Les Parisiens handicapés peuvent profiter quant à eux d'un Pass Navigo gratuit sur les cinq zones du réseau.

Toutes les informations pour bénéficier de cet avantage sont précisées par la mairie de Paris sur son site internet

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles