Alzheimer : les médicaments ne seront plus remboursés à compter du 1er août

Aricept, Ebixa, Exelon et Reminyl, ainsi que leurs génériques, ne seront plus remboursés à compter du 1er août. [SEBASTIEN BOZON / AFP]

Suite à un arrêté du ministère de la Santé publique publié ce vendredi 1er juin au Journal officiel, plusieurs médicaments qui traitent les symptômes de la maladie d'Alzheimer ne seront plus remboursés à partir du 1er août. 

Cette nouvelle mesure avait été annoncée par la ministre de la Santé Agnès Buzyn ce lundi 28 mai. Elle concerne quatre médicaments (Aricept, Ebixa, Exelon et Reminyl), ainsi que leurs génériques. Ils étaient jusqu'à présent remboursés à hauteur de 15% par l'Assurance maladie, pour un coût estimé à environ 900 millions d'euros en 2015. Mais leur efficacité est remise en cause. 

En effet, selon la Haute Autorité de santé (HAS), que la ministre Agnès Buzyn dirigeait avant son entrée au sein du gouvernement, la totalité de ces médicaments avait «un intérêt médical insuffisant pour justifier leur prise en charge». Dans son avis publié en octobre 2016, l'autorité soulignait aussi «l'existence d'effets indésirables potentiellements graves» pour les personnes atteintes de la maladie. 

Dès l'annonce de la ministre de la Santé ce lundi, France Alzheimer avait jugé cette mesure «infondée et dangereuse». «Il semblerait [...] que dans la balance économique, la qualité de vie des personnes malades et de leurs proches ne pèse pas très lourd», a déploré l'association dans un communiqué. Agnès Buzyn a quant à elle affirmé ce 30 mai sur France 3 qu'elle n'était pas motivée par des questions budgétaires, mais bien par la santé des patients. La somme économisée «sera dédiée aux équipes qui prennent en charge les malades d'Alzheimer», a-t-elle assuré. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles