Charles Aznavour : un citoyen du monde

Il se voyait déjà en haut de l’affiche, et il y restera. Légende de la chanson française, Charles Aznavour était célébré dans le monde entier pour ses chansons mais aussi ses engagements. En plus de soixante-dix ans, ce grand artiste s’est bâti une carrière à la renommée internationale.

En France, « La Bohème », « Emmenez-moi », sont ses plus grands succès. Mais à l'étranger, Charles Aznavour s’est imposé avec des tubes comme « She » (numéro 1 au Royaume-Uni en 1974), ou encore « Yesterday when I was Young ». 

Pour se faire connaitre au-delà des frontières, le chanteur s'est essayé à de nombreuses langues pour adapter ses textes. A son compteur, plus de 1200 chansons enregistrées dans sept langues différentes. Et il a lui-même voyagé aux quatre coins du globe. Russie, Argentine, Chine, Japon… Au total, il a parcouru pas moins de de 94 pays pour ses tournées.

Considéré comme le dernier des géants en France, Charles Aznavour était une star mondiale au point d’obtenir une étoile à son nom sur le célèbre «Walk of Fame» à Los Angeles, alors que seule une poignée artistes français ont eu ce privilège.

Un engagement sans limite

Charles Aznavour s'est également à plusieurs reprises impliqué pour des causes politiques et humanitaires, en France comme à l'étranger.

Fils d'émigrés d'un père géorgien et d'une mère arménienne de Turquie, Charles Aznavour a toujours gardé des liens avec la terre de ses ancêtres. Le 7 décembre 1988, l’Arménie est secouée par un tremblement de terre d’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter. En solidarité avec son pays, il crée la fondation Aznavour pour l’Arménie et chante « Pour toi Arménie ». 

En 2017, Charles Aznavour et son fils, Nicolas Aznavour, sont passés à l’étape supérieure en créant la Fondation Aznavour, dont l’objectif est de de développer des programmes éducatifs, sociaux et culturels.

En 1993, le chanteur a été nommé « ambassadeur auprès de l'Unesco » par le Président de la République d’Arménie en France, et ambassadeur de la République d’Arménie en Suisse en 2009. Pour ses 80 ans, en 2004, Aznavour est nommé « héros national » de l'Arménie par le président Robert Kotcharian.

Ces dernières années, l’artiste fut également élevé par l’ancien Président de la République Française, M. Jacques Chrirac, aux rangs de « Commandeur de la Légion d’Honneur » et « Commandeur dans l’ordre National du mérite ».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles