Pierre-Yves Bournazel : «Il faut plus d'harmonie à Paris»

Pierre-Yves Bournazel, député du 18e et conseiller de la ville, s’engage pour une capitale plus agréable à vivre.[© E. Lichtfeld/SIPA]

S’il n’est pas encore officiellement candidat aux municipales de 2020, Pierre-Yves Bournazel, député Agir-Les Constructifs du 18e arrondissement, planche activement sur ses propositions. 

Après avoir déjà évoqué l’écologie, le conseiller de Paris dévoile un nouveau pan de son programme, en s’engageant à améliorer la gestion de l’espace public.

Quelle est votre priorité pour les rues parisiennes ?

La ville doit être plus harmonieuse et agréable à vivre qu’aujourd’hui. Et pour cela, il faut apaiser l’espace public. Je veux lancer un grand plan d’éducation au respect du domaine public, en lien avec les associations dans tous les quartiers. L’éducation des enfants dès l’école primaire est essentielle, et ce sont même souvent eux qui transmettent les bons réflexes à leurs parents.

Les incivilités sont-elles  le seul problème, selon vous ?

Il y en a d’autres. Jamais les Parisiens n’ont vu la capitale à ce point en travaux. Une ville nécessite bien sûr des interventions régulières, mais n’est-il pas possible de mieux les programmer dans le temps ? La ville doit retrouver l’harmonie, pour ne pas se transformer en une vaste carrière à ciel ouvert.

Quelles actions peuvent être mises en place par les autorités ? 

Dans la police municipale que je souhaite créer, des brigades spécialisées pourraient être formées afin de lutter spécifiquement contre les incivilités et la petite délinquance, qui minent le quotidien. Un changement de la politique de la propreté est aussi nécessaire. Il faut confier la responsabilité du matériel et du personnel aux mairies d’arrondissements, au plus près du terrain.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles