L'auteur de l’«hymne» des gilets jaunes, le rappeur Kopp Johnson, démissionne pour se consacrer à la musique

Kopp Johnson Le tube «Gilet jaune» du rappeur Kopp Johnson a dépassé les 11 millions de vues sur YouTube. [Capture d'écran Huffington Post]

Alors que son morceau «Gilet jaune», devenu l’«hymne» non officiel du mouvement, a dépassé les 11 millions de vues sur YouTube, le rappeur amateur toulousain Kopp Johnson a décidé de démissionner de son travail de chauffeur-livreur pour se consacrer à la musique.

Le succès de son titre lui a en effet valu d'être repéré par un label. Jusque là, Kopp Johnson menait une double vie, partagée entre son métier de chauffeur-livreur la semaine et les enregistrements en studio le week-end.

Mais il avouait déjà sur RMC le 13 décembre dernier, alors que son tube atteignait déjà les 8,5 millions de vues, que son but était de «continuer dans la musique» et qu'il «aimerait bien vivre de ça».

les joueurs du PSG et Booba en sont fans

Sa musique, rythmée et entraînante, a résonné jusque dans le bus de l'équipe de football du Paris Saint-Germain, après sa victoire en Ligue des champions contre l'Etoile Rouge de Belgrade en Ligue des champions le 11 décembre dernier, grâce au défenseur et «ambianceur» en chef Presnel Kimpembe.

Le rappeur Booba a de son côté partagé le clip sur son compte Instagram, avant de fredonner le titre alors qu'il était interviewé par les journalistes de l'émission «Quotidien» sur TMC. Pas mal pour une chanson qui est parti, selon Kopp Johnson, d' «un simple délire».

«J'étais bloqué par des gilets jaunes à un rond-point à Castres, j'avais une livraison à faire. Et un gilet jaune s'est tourné vers moi et comme moi j'écoute des instrus dans mon camion en permanence pour trouver l'inspiration, ça m'est venu d'un coup de chanter ça», a-t-il raconté sur RMC, expliquant que la prononciation «jauné» au lieu de «jaune» vient de «l'accent du Congo», son pays d'origine.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles