Renversée par une trottinette électrique, une pianiste de l'opéra Garnier pourrait ne plus rejouer

L'accident dont elle a été victime avait eu lieu le 17 mai dernier.[AFP]

Sérieusement blessée à un bras après avoir été renversée par une trottinette électrique à Paris, Isabelle Albertin, pianiste à l'opéra Garnier, pourrait bien ne jamais récupérer complètement la mobilité de son membre et voir sa carrière professionnelle stoppée net.

L'accident dont elle a été victime avait eu lieu le 17 mai dernier, selon Le Parisien qui s'en fait l'écho. Ce jour-là, la musicienne, qui accompagne depuis trente-deux ans les petits rats de l'opéra lors de leurs cours, est percutée par une trottinette dans le jardin Nelson-Mandela situé devant la canopée des Halles. Le bilan dressé par les secours est difficile à avaler : son bras droit est lourdement atteint, le radius et le cubitus étant cassés. Depuis, elle explique vivre avec une plaque et les vis, indispensable traitement pour reconsolider son bras.

« J’ai peur de ne jamais pouvoir rejouer comme avant. Tout ce que je sais, c’est que la rééducation va être longue et difficile. J’angoisse terriblement de ne pas retrouver la sensibilité de ma main droite, de la force dans mon bras et de l’agilité », explique-t-elle au Parisien.

A l'heure où les députés se penchent sur la loi d'orientation des mobilités (LOM), ce récit rappelle celui d'un père de famille dont la femme et la fille âgée de 7 semaines avaient été renversées par une trottinette électrique dans les rues de Paris lundi 20 mai. Tout comme Isabelle Albertin, l'homme a porté plainte contre la mairie de Paris qu'il tient pour responsable.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles