Après les vélos et les trottinettes électriques, les bâtons sauteurs

Le bâton sauteur, transport du futur ? Le bâton sauteur, transport du futur ? [Capture écran YouTube]

Tout ceci est bien sérieux. La folie de free-floating, ces vélos ou trottinettes en libre-service, pourrait bientôt conquérir un nouveau véhicule : le bâton sauteur.

C'est le patron de la start-up suédoise Cangaroo qui l'a dévoilé lui-même au site The Next Web. Devant les réactions mi-amusées, mi-exaspérées sur les réseaux sociaux, l'entreprise s'est même sentie obligée de confirmer que cela n'était pas une vaste blague. «Notre choix des bâtons sauteurs partagés (...) est une stratégie planifiée pour prendre place dans le paysage médiatique et construire une marque dans la catégorie du 'transport du dernier kilomètre'», peut-on lire sur leur site internet.

Un lancement est prévu pour l'été 2019 à Malmö et Stockholm, deux des principales villes suédoises. Dans l'oeil de la start-up pour la suite : San Francisco et Londres. Si ces bâtons ne seront donc pas disponibles tout de suite à Paris, un éventuel succès du projet pourrait finalement les faire débarquer en France.

Patience donc pour les amoureux de transports bondissants, qui ne semblent cependant pas très présents parmi les utilisateurs de réseaux sociaux. Ces derniers préfèrent en effet se moquer de la nouvelle. 

À suivre aussi

Les opérateurs montrent patte blanche, en vue de l'appel d'offre de la municipalité parisienne.
Free-floating Paris : la liste des bonnes actions des opérateurs de trottinettes électriques en libre-service
A Paris, Pony envisage de vendre jusqu'à 5.000 trottinettes aux Parisiens.
Free-floating Paris : l'opérateur de trottinette électrique participatif Pony veut s'installer dans la capitale
Free-floating Bordeaux : un mort et un blessé dans un accident de trottinette électrique

Ailleurs sur le web

Derniers articles