IDF : le RER B bientôt 100 % accessible aux personnes en situation de handicap

Aujourd'hui, 39 % du réseau ferré d'Ile-de-France Mobilités est accessible. Aujourd'hui, 39 % du réseau ferré d'Ile-de-France Mobilités est accessible. [© CNEWS]

La mise en accessibilité de la station Luxembourg – l'avant-dernière gare du RER B à devenir accessible aux personnes en situation de handicap – a été inaugurée ce mardi matin, en présence de Valérie Pécresse, la présidente de la région et d'Ile-de-France Mobilités.

«Avec cette inauguration, le RER B devient accessible à 100 %, avec 64 stations sur 65 équipées pour les personnes en situation de handicap», a ainsi déclaré Catherine Gouillard, la présidente de la RATP, qui souligne que la dernière station, La Croix-de-Berny, sera accessible d'ici à 2021.

Une «étape symbolique» selon elle, qui «témoigne d'une forte mobilisation aussi bien en ce qui concerne l'adaptation des infrastructures que la formation des personnels». Au total, 6 millions d'euros auront été investis pour la mise en accessibilité de cette gare, ainsi que 16 millions d'euros pour sa rénovation complète.

Des équipements mis en place

Des équipements liés à l'accessibilité ont été mis en place, notamment des ascenseurs, des passages élargis aux portillons, de nouveaux interphones ou encore des balises sonores. Concrètement, les personnes en fauteuil roulant pourront accéder au quai via un ascenseur situé directement sur l'espace public de la rue, et les aveugles et malentendants grâce à des messages sonores qui les aiguillent.

En complément, près de 500 agents du RER B ont également été sensibilisés à l'accueil des personnes handicapées, que leur handicap soit physique ou mental. Au total, 4.000 des 5.300 agents de l'ensemble du réseau RATP, déployés dans les gares et les stations, ont ainsi été formés à accompagner les déficits sensoriels, comme cognitifs.

Une étude de faisabilité lancée pour la ligne 6

A cette occasion, Valérie Pécresse a annoncé le lancement d'études, afin de «rendre tout ou partie de la ligne 6 accessible». «Pour aller plus loin, j'ai demandé à la RATP d'étudier la faisabilité de la mise en accessibilité de l'ensemble du réseau de métro», a fait savoir l'élue, qui tient à souligner que certaines stations – centenaires – sont tout simplement impossibles à rendre accessibles.

Avec 1,4 milliard d'euros investis d'ici à 2025, la cheffe de la région entend faire de l'accessibilité un vrai sujet politique. «Du jamais vu» concernant les budgets selon celle qui appelle l'Etat et la mairie de Paris à faire de même. «J'attends qu'ils contribuent à la même hauteur», poursuit-elle

«38 % du réseau ferré d'IDF Mobilités accessible»

Aujourd'hui, 38 % du réseau ferré (métron train, RER et tramway) est accessible, soit 365 gares et stations sur 933, selon Ile-de-France Mobilités. D'ici à cinq ans, l'objectif porté par la région est d'atteindre 60 %, notamment grâce à la mise en accessibilité désormais systématique des nouvelles stations en construction sur les extensions de lignes (lignes 4, 11, 12, 14...).

A terme, à l'horizon 2024, 639 stations sur 1.065 devraient ainsi être adaptées à tous les types de handicaps. Sachant que – comme le rappelle la RATP et IDF Mobilités – 100 % des lignes de tramway sont déjà accessibles, tout comme – depuis ce mardi 9 juillet – les RER A et B.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles