14 juillet : des volontaires du SNU et du service civique défileront pour la première fois

Leur mission consistera à présenter le drapeau tricolore face à la tribune présidentielle, lors de l'animation de clôture. [(©) Service Civique].

La jeunesse à l'honneur. Pour la première fois, des volontaires en service civique et d'autres issus du tout nouveau service national universel (SNU) vont parader sur les Champs-Elysées, à Paris, ce dimanche 14 juillet, à l'occasion du grand défilé de la fête nationale.

Agés de 15 à 25 ans, ces 42 jeunes (25 en SNU, et 17 en service civique) vont avoir pour mission de présenter le drapeau tricolore face à la tribune présidentielle, lors de l'animation de clôture.

Et alors que tous les yeux seront braqués sur eux dimanche, aux alentours de 11h45, pas question bien sûr de faire le moindre faux pas. Depuis une semaine, les jeunes volontaires enchaînent ainsi les répétitions tous les matins, aux aurores, sur la place de la Concorde, dans le 8e arrondissement de la capitale.

Le moment sera d'autant plus intense et unique que les jeunes seront accompagnés d'une importante délégation.

Une animation de clôture exceptionnelle

Parmi eux, des blessés des Armées, en écho au défilé de la Victoire ouvert 100 ans plus tôt par les blessés de la Première Guerre mondiale, ainsi que des militaires blessés.

Seront également présents des musiciens de la BSPP, la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, ainsi que diverses chorales d'écoles militaires.

Ce passage, prévu pour durer un quart d'heure environ, sera accompagné de la Marseillaise en fond sonore, laquelle sera reprise par l'ensemble des participants, à la fin de la scénographie.

SNU et service civique, deux dispositifs complémentaires

Ce défilé constitue à coup sûr un joli cadeau pour les jeunes en SNU, experimenté pour la première fois cette année, en plus d'assurer au service civique une toute nouvelle visibilité.

Deux dispositifs parfaitement complémentaires qui visent à construire une société de l'engagement, comme l'a rappelé à plusieurs reprises le Secrétaire d'Etat à la Jeunesse, Gabriel Attal.

Un point de vue partagé par Béatrice Angrand, présidente de l’Agence du service civique. Pour elle, ce défilé vient d'ailleurs récompenser l'engagement des jeunes dont elle a la charge : «Ils décident de consacrer six à douze mois de leur vie à des causes d'intérêt général, en aidant, par exemple, des personnes âgées ou des personnes handicapées : leur participation au défilé, c'est donc la reconnaissance de la Nation à leur égard».

Lancé il y a près de dix ans, le service civique a attiré plus de 140.000 jeunes l'an dernier.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles