Seine-et-Marne : une femme enceinte retrouvée morte dans son lit d’hôpital

La victime a été retrouvée inconsciente dans sa chambre.[JEFF PACHOUD / AFP]

Une femme âgée de 37 ans et enceinte de sept mois a été découverte morte, samedi dernier, dans sa chambre d’hôpital à Jossigny.

Le personnel du service gynécologie, où elle avait été admise, l’a retrouvée inanimé à 7h30. Son décès a été constaté et son bébé n’a pas survécu. La direction du Ghef (Grand hôpital de l’est francilien) a indiqué que deux enquêtes, une judiciaire et une administrative ont été ouvertes pour comprendre les causes de la mort.

Le corps de la victime, d’origine congolaise, a subi une autopsie lundi. Elle serait décédée d'une éclampsie, une affection grave survenant en fin de grossesse, qui se traduit par des convulsions dues notamment à une hypertension artérielle. «Elle était répertoriée comme grossesse à risques», a précisé Dominique Laurens, la procureure.

Des examens complémentaires, toxicologiques et anatomopathologiques (analyses des tissus), sont en cours. 

Ce drame intervient en pleine mobilisation du personnel hospitalier français, qui dénonce depuis près d’un an les manques de moyens et d’effectifs. «On ne peut pas être toujours au chevet des patients dans toutes les chambres », explique d’ailleurs un médecin, sous couvert d’anonymat, dans Le Parisien. «Il y a peut-être eu un défaut de surveillance. L’enquête le déterminera».

Aucune plainte n’avait encore été déposée mercredi soir.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles