L’Argentine sur la route des Bleus

Lionel Messi, buteur, a montré la voie aux Argentins.[AFP]

A cinq minutes près, l’Argentine était bonne pour monter dans l’avion, direction Buenos Aires. Et ne pas se mettre en travers du chemin de l’équipe de France.

Mais le défenseur central Marcos Rojo (86e) est passé par là pour éviter une humiliation et prolonger l’aventure des vice-champions du monde en Russie, aux dépens du Nigeria (1-2).

Cette qualification pour les huitièmes de finale est un miracle pour une Albiceleste qui est passée par toutes les émotions depuis le début de la Coupe du monde, entre une entame désastreuse et les rumeurs d’éviction du sélectionneur, Jorge Sampaoli.

Mais Lionel Messi qui, sans être flamboyant, avait montré la voie en ouvrant le score (14e), et ses coéquipiers ont su forcer leur destin pour s’extirper du groupe, derrière la Croatie. Même si les Nigérians pourront longtemps regretter la décision de l’arbitre de ne pas leur accorder un nouveau penalty malgré la consultation de la vidéo, après celui transformé par Victor Moses (51e), pour une main de… Rojo (75e).

C’est désormais un nouveau tournoi qui va commencer, samedi, pour l’Argentine qui, bien que décevante, pourrait être remobilisée par cette qualification à l’arraché.

Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les Bleus. Surtout si les hommes de Didier Deschamps offrent le même visage que lors de leurs trois premières rencontres.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles