Halloween : un enfant de 5 ans fait une overdose après avoir mangé les bonbons des voisins

Des analyses médicales, effectuées à l'hôpital, ont révélé que l’urine du petit garçon était positive à la méthamphétamine (photo d'illustration). [NIKOLAY DOYCHINOV / AFP]

Alors qu’il sonnait de porte en porte pour Halloween, le petit Braylen, 5 ans, a été pris de convulsions dimanche après avoir mangé des bonbons qu'il avait récoltés chez des voisins.

L’enfant, qui était avec son père au moment de sa crise d’épilepsie, a rapidement été transporté aux urgences de l'hôpital de Galion dans l'Ohio (Etats-Unis), rapporte Le DailyMail.

«Je mettais mes chaussettes et puis j'ai commencé à frissonner. Ensuite je ne pouvais plus bouger mon bras ou mes doigts», a expliqué Braylen.

«Il ne savait pas où il était ni ce qu’il faisait» a déclaré Julia, sa maman, soupçonnant les friandises d’être à l’origine de cette crise, notamment des dents de vampire qu'il avait mises dans sa bouche quelques instants avant de tomber malade.

Les parents étaient d'anciens toxicomanes

Des analyses médicales, effectuées à l'hôpital, ont révélé que l’urine du petit garçon était positive à la méthamphétamine.

Julia Pence et Cambray Carwell, les parents de l'enfant, sont tous les deux d’anciens toxicomanes, mais ont juré qu'ils étaient sobres depuis des années. La mère a expliqué que les autorités avaient envoyé les bonbons récolté par le petit dans un laboratoire du crime à Mansfield, dans l'Ohio, pour des tests. «Le chef de la police est venu personnellement chez nous pour nous parler. Et il y a une enquête ouverte en cours», a-t-elle déclaré.

«Je ne cache pas la vérité», a assuré la maman, consciente que les gens pourraient penser qu'elle et son compagnon étaient responsables de l’incident. «Je ne fais que dire la vérité sur ce qui est arrivé à mon fils, hier. Personne dans ma famille ou dans celle de son père ne droguait mes enfants.»

Pour l'heure, Braylen va mieux et pourra bientôt rentrer chez lui.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles