Affaire Khashoggi : Ryad demande à Ankara de signer un pacte de coopération sur l'enquête

Jamal Khashoggi a bien été drogué démembré par cinq responsables saoudiens, a affirmé le procureur du parquet saoudien. [MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP]

Indiquant que le journaliste avait été drogué et démembré au sein du consulat de son pays à Istanbul, selon le procureur général, le parquet saoudien a requis jeudi la peine mort contre cinq responsables du royaume accusés dans le meurtre de Jamal Khashoggi.

Le procureur général d'Arabie saoudite a également demandé à la Turquie de signer un accord «spécial» de coopération concernant les enquêtes sur le meurtre du journaliste. L'objectif de ce «mécanisme spécifique» est de fournir à la Turquie les résultats de l'enquête saoudienne et d'obtenir d'Ankara «les preuves et les informations pertinentes» en sa possession, a dit le procureur, ajoutant qu'il «attend une réponse».

Selon le porte-parole du parquet, le journaliste Jamal Khashoggi, qui était un critique connu du pouvoir, en particulier du prince héritier Mohammed ben Salmane, a été tué le 2 octobre après avoir été drogué au consulat de son pays à Istanbul, où il a été démembré par cinq responsables saoudiens.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles