Élections européennes : pourquoi tous les pays ne votent pas le même jour ?

En France, comme dans 20 autres pays de l'UE, les élections européennes auront lieu le dimanche 26 mai. En France, comme dans 20 autres pays de l'UE, les élections européennes auront lieu le dimanche 26 mai. [Frederick FLORIN / AFP]

C'est l'une des originalités des élections européennes. Le scrutin n'aura pas lieu le même jour dans les 28 pays de l'UE. Il s'échelonnera du jeudi 23 au dimanche 26 mai.

Ce sont les Pays-Bas et le Royaume-Uni qui ouvriront le bal, le jeudi 23 mai. Puis, ce sera au tour de l'Irlande le vendredi 24, puis de la Lettonie, Malte et la Slovaquie le samedi 25.

Les électeurs en République tchèque auront, eux, le choix entre deux jours pour voter : les bureaux de vote ouvriront en effet là-bas le vendredi 24 à 14 heures et fermeront le samedi 25 à 14 heures.

Les 21 autres pays de l'Union, dont la France, voteront le dimanche 26 mai. C'est en Italie que les bureaux de vote fermeront en dernier, dimanche à 23 heures.

Une liberté donnée aux Etats

Pourquoi ces différences de date ? Car l'UE a laissé à chaque pays membre le loisir de fixer le jour des élections. Un choix fait pour s'adapter aux habitudes des citoyens des différents Etats et ainsi favoriser la participation, qui n'était que de 42,6 % en 2014.

Le jour des élections européennes 2019 dans chaque pays correspond ainsi souvent au jour où les électeurs se rendent aux urnes traditionnellement. Par exemple, au Royaume-Uni, comme les scrutins généraux ou locaux ont toujours lieu un jeudi, les autorités britanniques ont choisi le jeudi 23 mai pour organiser les européennes 2019.

Une question d'habitudes

Cette habitude étonnante de voter le jeudi aurait plusieurs explications historiques. La plus répandue serait qu'au début du XXe siècle, le jour de paye outre-Manche était le vendredi. Les employés se retrouvaient alors au pub à la sortie du travail et se soûlaient jusqu'au dimanche soir. Il aurait ainsi été décidé de placer les élections le jeudi, veille du jour de paye, pour permettre aux citoyens de voter tout en ayant les idées claires.

En Irlande, l'explication du vote le vendredi est religieuse. Dans ce pays très catholique (78 % de la population est catholique selon le dernier recensement, en 2016), le dimanche est un jour sacré, et il est donc impossible de voter à ce moment-là.

Des résultats publiés simultanément

Malgré ces spécificités, les Etats doivent respecter une règle commune : ils ne peuvent pas publier les résultats du vote avant la clôture du scrutin dans le pays où les électeurs sont les derniers à voter. Concrètement, ils pourront rendre publics les résultats seulement à partir de 23 heures dimanche 26 mai, lorsque l'Italie aura fermé ses bureaux de vote. Une façon de ne pas influencer les citoyens des autres Etats membres.

La Commission européenne avait dû rappeler cette règle en 2014, après que le gouvernement néerlandais avait diffusé en 2009 des résultats provisoires trois jours avant que la plupart des Etats européens aient voté. Malgré tout, en 2014, le média audiovisuel local NOS avait rendu publics les résultats d'un sondage à la sortie des urnes au soir du 22 mai, alors que le scrutin se terminait le 25 en Europe.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles