Canada : les 2 fugitifs suspectés d’un triple meurtre ont laissé un message vidéo avant de se suicider

La découverte de cette vidéo pourrait faire avancer l'enquête sur le mobile des deux amis d'enfance, suspectés d'un triple meurtre et qui se sont suicidés au terme d'une longue chasse à l'homme. La découverte de cette vidéo pourrait faire avancer l'enquête sur le mobile des deux amis d'enfance, suspectés d'un triple meurtre et qui se sont suicidés au terme d'une longue chasse à l'homme. [ALBERTA RCMP / AFP]

Les deux jeunes Canadiens, traqués pendant plus de deux semaines pour un triple meurtre, ont enregistré un message vidéo sur leurs téléphones portables avant de se suicider par arme à feu, a révélé le Toronto Star ce lundi 19 août. Leurs corps avaient été retrouvés le 7 août dernier.

Selon le quotidien canadien, ce message contient «les dernières volontés et le testament» des deux meurtriers présumés, Kam McLeod, 19 ans, et son ami d’enfance Bryer Schmegelsky, 18 ans. Ces derniers sont fortement soupçonnés d'avoir tué mi-juillet un professeur de botanique de 64 ans, Leonard Dyck, ainsi qu'un jeune couple : Lucas Fowler, un Australien de 23 ans, et son amie américaine Chynna Deese, 24 ans.

Environ 30 secondes de la vidéo ont été partagées avec les familles des deux adolescents. D'après un témoignage recueilli par le Toronto Star, ils y disent au revoir à leurs familles et y décrivent ce qu'ils veulent que l'on fasse de leurs corps. La Gendarmerie royale du Canada serait de son côté en possession de l'intégralité de l'enregistrement.

Une cavale en voiture de plus de 3.000 km

La découverte de cette vidéo pourrait faire avancer l'enquête sur le mobile des deux jeunes hommes, pour l'instant inconnu, et dont la traque a tenu en haleine tout le Canada pendant plus de deux semaines entre fin juillet et début août. Elle s'est terminée dans la région très inhospitalière du nord du Manitoba (centre du Canada), une zone marécageuse infestée d'animaux sauvages et d'insectes piqueurs, au terme d'une cavale en voiture de plus de 3.000 km à partir de la Colombie-Britannique (ouest du pays). Soit «l'équivalent d'un voyage entre Londres et Moscou», a souligné un porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada.

Les deux adolescents étaient recherchés par des dizaines de policiers aidés de chiens, de drones, d'hélicoptères, et même de deux avions de l'armée équipés de caméras thermiques. «Les deux hommes sont morts des suites de ce qui semble être un suicide par balle», a annoncé la police fédérale canadienne dans un communiqué publié le 12 août dernier.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles