Un chauffeur Uber force un couple de femmes à quitter sa voiture parce qu'elles sont lesbiennes

La conductrice aurait demandé au couple de sortir de sa voiture après avoir vu Michele embrasser Mangan sur la joue. La conductrice aurait demandé au couple de sortir de sa voiture après avoir vu Michele embrasser Mangan sur la joue. [Capture Facebook]

Une femme chauffeur de taxi Uber, a été licenciée après avoir expulsé deux femmes de son véhicule parce qu'elles étaient homosexuelles, a annoncé l'entreprise.

Kristen Michele a filmé leur échange virulent, qui s'est produit vendredi dernier, alors qu'elle et sa compagne, Jenn Mangan, se rendaient à un concert à Camden, dans le New Jersey. La conductrice aurait demandé au couple de sortir de sa voiture après avoir vu Michele embrasser Mangan sur la joue.

Dans la séquence ci-dessous, Michele demande à la conductrice si elle les met à la porte parce qu’elles sont homosexuelles et cette dernière rétorque sèchement : «Oui. Sortez». Michele a déclaré qu’elle avait commencé à filmer après que la conductrice eut déclaré qu’elle était une femme chrétienne et qu’elle ne croyait pas à l’homosexualité.

«Vous devez vous moquer de moi. Nous sommes en 2019 et vous me jetez à la porte parce que je suis gay», lance Michele alors que le chauffeur leur ordonne catégoriquement de partir. 

«Uber ne tolère aucune forme de discrimination»

Uber a déclaré que l'attitude de la conductrice était incorrecte. Selon leur site Web, la société a des politiques claires en matière de non-discrimination. Après leur départ, Michele a dit qu'elle et Mangan avaient dû marcher environ un kilomètre pour rentrer chez elles avant de prendre le train pour se rendre au concert. Dimanche, la société de covoiturage a confirmé que la femme en question ne travaillait plus pour elle. Le porte-parole d’Uber, Grant Klinzman, a déclaré : «Uber ne tolère aucune forme de discrimination et nous avons été en contact avec ce chauffeur. Nous avons supprimé l’accès du conducteur à l’application dès que nous avons été informés de cet incident».

Michele a déclaré qu'elle appréciait la réponse rapide de Uber et a ajouté : «Je pense que tout le monde est libre de ses opinions personnelles, cependant, si vous travaillez pour une entreprise, vous devez respecter ses conditions et sa politique. Elle ne peut pas ne pas respecter les règles».

Michele a posté une vidéo de l'altercation sur son Facebook, qui a depuis été visionnée plus de 45.000 fois.

À suivre aussi

Droits de l'Homme Loi «Kill the Gays» : l’Ouganda veut mettre en place la peine de mort contre les homosexuels
Emmanuel Macron avait lancé un appel au calme entre Noël Le Graët et Roxana Maracineanu.
Football Homophobie : le SMS de soutien d'Emmanuel Macron à Noël Le Graët
Polémique Pour la présidente de la Ligue, «il n’y a pas d’homophobie dans le football»

Ailleurs sur le web

Derniers articles