Une IA peut prédire si vous allez décéder dans l'année, mais on ne sait pas comment elle fonctionne

L'IA se concentre sur la détection de potentiels futurs problèmes cardiaques.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Voulez-vous connaître la date de votre mort ? Ce sera presque possible avec une intelligence artificielle (IA) inventée en Pennsylvanie (Etats-Unis) mais dont le fonctionnement exact n'a pas été compris par les scientifiques.

La technologie mise en place par des chercheurs d'un prestataire de soins américain permet de prédire le risque qu'un patient décède dans l'année. Pour ce faire, l'IA se concentre sur la détection de potentiels futurs problèmes cardiaques comme l'infarctus du myocarde ou la fibrillation auriculaire. 

Elle passe au peigne fin les résultats d'1,77 million d'électrocardiogrammes, un examen mesurant l'activité électrique dans le coeur, auquels ont été soumis près de 400.000 patients, rapporte le média scientifique Maxisciences.

L'IA plus efficace que les médecins pour détecter les profils à risque

Et force est de constater que la machine bat le cerveau humain à plate couture au match de la performance. A l'aide de la métrique AUC («Area under the Curve», soit Aide sous la courbe en français), les chercheurs ont vérifié la précision des prédictions du modèle mis en oeuvre par l'intelligence artificielle et l'ont comparée aux résultats obtenus par les médecins. L'IA a obtenu à chaque fois un score supérieur à 0,85 (le score 1 représentant la perfection) tandis que les médecins utilisant des méthodes plus classiques avaient un score compris entre 0,65 et 0,8. 

«Cette découverte suggère que le modèle voit des choses que les humains ne peuvent probablement pas voir, ou du moins que nous ignorons et pensons être normales», a indiqué Brandon Fornwalt, chercheur principal de l’étude, interrogé par le New Scientist. «L'intelligence artificielle peut nous apprendre des choses que nous interprétons peut-être mal depuis des décennies», a-t-il ajouté, persuadé de l'apport de cette technologie à la recherche médicale. 

Le fonctionnement de l'IA, encore un mystère pour les chercheurs

Mais la manière dont elle procède exactement pour arriver à ces résultats prometteurs reste un mystère pour les scientifiques. En effet, ils ne parviennent pas à comprendre pour le moment les schémas détectés par l'IA pour évaluer le niveau de risque d'un ECG et du patient auquel l'examen correspond.

Impossible donc d'intégrer de façon exhaustive à la recherche médicale tous les enseignements qui pourraient découler de cette intelligence artificielle. Si ce n'est en faisant aveuglément confiance à un algorithme dont seule la machine détient le secret et les subtilités. Du moins, pour le moment.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles