L'ex-Spice Girl Mel B nie être accro au sexe et à l'alcool

La chanteuse souffre du syndrome de stress post-traumatique. [VALERIE MACON / AFP]

Alors qu'elle avait annoncé suivre un «programme thérapeutique», Mel B, ex-icône des Spice Girls a démenti le fait d'être accro au sexe et à l'alcool. 

La chanteuse de 43 ans souffre en effet de stress post-traumatique. Un état, qui a eu selon elle des répercussions sur sa relation au sexe et à la boisson.

Des déclarations qui ont engendré de nombreux commentaires, ce qui a poussé la chanteuse britannique de 43 ans à prendre la parole sur le plateau du Ellen DeGeneres Show. 

«Je suis en thérapie depuis qu'on a diagnostiqué un cancer à mon père il y a neuf ans. Cette thérapie a un peu changé parce que j'étais dans une relation très intense, ce que vous pouvez lire dans mon livre. Mais, non, je ne suis pas alcoolique. Non, je ne suis pas accro au sexe»

L'année 2017 s'est en effet révélée particulièrement éprouvante pour l'artiste, avec le décès de son père en mars, puis son divorce avec Stephen Belafonte, avec qui elle est restée mariée dix ans. L'ex-Spice Girl l'a accusé de violences physiques et verbales.

Sensibiliser au syndrome du stress post-traumatique

La chanteuse publiera prochainement une autobiographie, intitulée «Brutally Honest». Mel B - Melanie Brown - a tenu à partager ce qu'elle vivait pour sensibiliser au syndrome du stress post-traumatique et au tabou qui l'entoure, afin d'encourager les malades à parler et à se prendre en charge.

Dans un tweet posté dimanche 26 août, elle écrit : «Savoir, c'est pouvoir», avant de renvoyer vers une explication du syndrome

Elle a également relayé un message de sa mère, Andrea, disant sa «fierté» de voir sa fille «affronter ses démons pour tenter de les résoudre». Et appelle ainsi à ne «pas juger toutes les personnes souffrant du syndrome de stress post-traumatique qui s'efforcent de masquer leur maux comme ils le peuvent». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles