Le rappeur 21 Savage libéré sous caution du centre de détention de l'immigration

21 Savage est retenu par les services de l'immigration. 21 Savage est retenu par les services de l'immigration. [ROY ROCHLIN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

21 Savage a été libéré mardi soir après avoir passé neuf jours en prison. Il était retenu par les services de l'immigration américains, qui l'accusent d'avoir séjourné sur le territoire américain avec un visa expiré depuis 2006. 

«Durant les dernières 24 heures, avec les Grammy Awards auxquels il devait assister et se produire, nous avons été informés que She’yaa avait obtenu une audience en urgence. Aujourd’hui, 21 Savage a été libéré sous caution. Il a gagné sa liberté», ont fait savoir ses représentants légaux, Charles Kuck, Dina Laporte et Alex Spiro, dans un communiqué relayé par le Guardian.

21 Savage, de son vrai nom Shéyaa Bin Abraham-Joseph, est âgé de 26 ans et est père de trois enfants nés sur le territoire américain. Il doit désormais attendre la décision des services de l'immigration pour savoir s'il peut rester aux Etats-Unis

Victime d'une fusillade à l'âge de 21 ans, 21 Savage, soutenu notamment par les avocats de Jay-Z, a demandé un visa U, accordé spécialement aux victimes de crime. 

21 Savage de nationalité britannique ? 

Le quotidien britannique Mail Online avait le premier affirmé que le rappeur, que l'on croyait américain, était en fait de nationalité britannique et n'aurait donc pas le droit de se trouver sur le territoire américain. Selon les services de l'immigration, 21 Savage serait arrivé avec a famille en 2005 aux Etats-Unis, mais son visa aurait expiré un an plus tard.

Son avocat, Charles Cuck, a estimé qu'il est emprisonné suite à «des informations incorrectes». «Les services de l'immigration n'ont pas inculpé Mr Abraham-Joseph pour un quelconque crime. Lorsqu'il était mineur, sa famille est restée après l'expiration de leur visa de travail, et, comme près de deux millions d'autres enfants, il est demeuré sans statut légal sans qu'il en soit responsable. Il s'agit d'une violation des droits civils, et la détention prolongée de Mr Abraham-Joseph ne sert d'autres intérêts que de le punir de manière non nécessaire et d'essayer de l'intimider afin qu'il abandonne son droit de rester aux Etats-Unis», a-t-il ajouté. 

Une campagne de soutien de Black Lives Matter

Cardi B, Quavo, Post Malone et d'autres rappeurs américains avaient affiché leur soutien à une campagne lancée par le mouvement Black Lives Matter pour faire libérer 21 Savage. 

La campagne lancée par Black Lives Matter utilisait notamment les réseaux sociaux, sous le hashtag #Free21Savage. «Nous allons lire et nous informer sur cette situation et allons agir ! 21 n'est pas venu illégalement et n'a pas été pris en train de faire quelque chose d'illégal ou de commettre un méfait ! En fait, il a construit toute sa vie comme cela et vous pouvez constater qu'il est toujours positif dans ses actions et dans sa musique», avait déclaré Cardi B.

Vous aimerez aussi

Des pâtisseries préparées pour le "Galentine's Day" au St. Regis hotel de Washington, le 12 février 2019  [Brendan Smialowski / AFP]
Insolite Alternative à la Saint-Valentin, le «Galentine's Day» prospère aux Etats-Unis
De nombreux candidats sont déjà entrés dans la course à la présidence.
Etats-Unis Election présidentielle américaine 2020 : qui sont les candidats ?
Le Mexicain Joaquin Guzman Loera dit "El Chapo" à Ciudad Juarez lors de son extradition vers les Etats-Unis, selon une photo divulguée le 19 janvier 2017 par le ministère mexicain de l'Intérieur, qui a flouté le visage de ses deux policiers [HO / INTERIOR MINISTRY OF MEXICO/AFP/Archives]
Justice Le narcotrafiquant «El Chapo» jugé «coupable» par un jury new-yorkais

Ailleurs sur le web

Derniers articles