Lionel Messi fait un break avec la sélection argentine

L’Argentine tremble. Et pour cause, le capitaine et meilleur joueur de la sélection, Lionel Messi, aurait annoncé au staff de l’Albiceleste sa volonté de ne pas jouer les quatre prochains matchs amicaux, programmés en 2018, selon la presse locale.

«Bombe pour la sélection : Messi ne revient pas cette année et il y a des doutes quant à son avenir», titre ainsi le journal Clarin.

Selon le quotidien, Lionel Messi aurait annoncé la nouvelle au sélectionneur intérimaire de l’Argentine, Lionel Scaloni, depuis la démission de Jorge Sampaoli après les résultats décevants de la sélection durant la Coupe du monde 2018.

Selon d’autres informations de la presse locale, Messi n’a pas précisé de date de retour. Selon le site web Infobae, «cela dépendra de comment sont réorganisées les sélections nationales : la Pulga, 31 ans, évaluera son retour en 2019».

L'Argentine doit affronter le Guatemala le 7 septembre à Los Angeles et la Colombie le 11 à New York. Deux autres matches sont prévus entre la fin du mois d’octobre et le début du mois de novembre mais les adversaires n'ont pas été confirmés.

«C'est le sélectionneur qui dira, le moment venu, quelle est la situation concernant Messi», a déclaré à l'AFP le porte-parole de la sélection, Nicolas Novello.

Lionel Scaloni, le sélectionneur intérimaire, doit communiquer en fin de semaine la liste des joueurs convoquées pour la tournée aux Etats-Unis. Une tâche ardue puisque d’autres cadres, parmi les plus anciens de la sélection, ont annoncé leur retraite internationale. C’est notamment le cas de Javier Mascherano et Lucas Biglia.

Si l’Argentine tremble, c’est aussi parce que ce n’est pas la première fois que Lionel Messi émet la volonté de se mettre en retrait de la sélection. En 2016, juste après la défaite en finale de la Copa America face au Chili, sa troisième finale perdue en deux ans, Messi avait annoncé sa retraite internationale, mettant en émoi tout un pays.

Une décision sur laquelle il était finalement revenu, à la suite notamment d’une discussion avec Edgardo Bauza, le sélectionneur de l’époque.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles