AS Monaco : «Titi» a bien du boulot, par Pierre Ménès

Thierry Henry a un immense chantier sur le Rocher. Thierry Henry a un immense chantier sur le Rocher.[Dave Winter/Icon Sport]

Monaco a arraché, le mot n’est pas trop faible, le point du nul à Bruges pour son 3e match de Ligue des champions (1-1). La manière n’y était vraiment pas, la seconde période n’a été que souffrance.

Mais Monaco a pris un point qui sera peut-être synonyme de qualification en Ligue Europa si l’ASM bat les Belges au stade Louis II dans quinze jours. Mais il est bien évident que tout cela est le cadet des soucis de Thierry Henry, qui doit encore mieux mesurer l’immensité du chantier qui se propose à lui. Après la défaite à Strasbourg pour ses débuts à la tête du club de la principauté (2-1), les Monégasques, qui avaient perdu Radamel Falcao en Alsace, ont vu Stevan Jovetic, qui est décidément en papier, sortir à Bruges au bout de seulement douze minutes de jeu.

Se retrouver avec une attaque Diop-Sylla, c’est très junior, surtout vu le contexte, même si Sylla a marqué. Mais les vrais problèmes sont ailleurs. Au niveau du gardien déjà, où personne ne semble au niveau. La défense pose également problème. Djibril Sidibé peine à retrouver son niveau, Kamil Glik et Jemerson sont à la rue depuis un an, et Andrea Raggi accuse son âge.

Au milieu, on attend qu’une personnalité émerge. Il serait temps que Youri Tielemans se réveille. Récupérer les blessés et sortir de la zone rouge avant la trêve serait une bonne chose. On peut penser que le club fera un gros recrutement au mercato hivernal. Arrêter de faire les épiciers, de luxe, et bâtir enfin un groupe immédiatement compétitif. Et surtout arrêter de spéculer.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles