Des vidéos de surveillance saisies par la police française dans l’affaire Neymar

Neymar avait rejoint la plaignante dans un hôtel parisien. Neymar avait rejoint la plaignante dans un hôtel parisien.[Mister Shadow / Estadao Conteudo / Icon Sport]

L’affaire Neymar prend une nouvelle tournure. Selon les informations parues, ce jeudi, dans l’Equipe, les enquêteurs de la police judiciaire (DPJ) de police ont saisi des images des caméras de vidéosurveillance de l’hôtel parisien, où Najila Trindade affirme avoir été violée par l’attaquant du PSG le 15 mai dernier.

Les images, issues des caméras placées dans les couloirs et qui ont filmé Neymar à son arrivée et lors de son départ de l’établissement, doivent permettre de vérifier le comportement de l’ancien barcelonais et les déclarations de la plaignante. Cette dernière avait indiqué aux enquêteurs que Neymar était alcoolisé au moment de la rejoindre dans la chambre aux alentours de 20h avant de se montrer violent.

Les enregistrements «ont été rapidement récupérés puisqu’ils ne sont conservés que pendant un délai de quinze jours à un mois», a indiqué une source proche de l’enquête au quotidien sportif. Ils ont été saisis par la police parisienne dans le cadre d’une demande de coopération internationale adressée par les autorités judiciaires brésiliennes.

Pour l’heure, aucune enquête n’a été ouverte sur le territoire français concernant ces faits. «Les faits dénoncés par la victime présumée se sont déroulés à Paris, mais elle a déposé plainte à Sao Paulo au Brésil. Il n’y a donc pas de raison particulière à l’ouverture d’une enquête en France», a confié la même source à l’Equipe. Il revient donc aux autorités brésiliennes de faire avancer l’enquête à la lumière de ces nouveaux éléments.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles