Un an après, où en sont les 23 Bleus champions du monde 2018 ?

Les 23 Bleus champions du monde ont connu des fortunes diverses au cours de la saison écoulée. Si certains ont accumulé de nouveaux succès, d’autres ont été moins à la fête entre blessures ou encore baisse de régime. Revue d’effectif un an après leur sacre.

Hugo Lloris

Malgré un début de saison en dents scie, marqué par sa suspension de permis de 20 mois et une amende de près de 60 000 euros pour conduite en état d’ivresse, le portier et capitaine tricolore a été l’un des principaux artisans du parcours de Tottenham en Ligue des champions, où les Spurs ont été battus en finale par Liverpool (2-0).

Steve Mandanda

Titulaire lors du dernier match de poule contre le Danemark (0-0), le gardien de l’OM a vécu un exercice plus que compliqué, à l’image de son club éliminé dès la phase de groupes de la Ligue Europa et seulement 5e de Ligue 1. Pointé du doigt pour un supposé problème de surpoids, il n’avait pas été retenu pour les derniers matchs des Bleus.

Alphonse Areola

Mis en concurrence par l’arrivée de Gianluigi Buffon au PSG, qui n’a pas été une franche réussite, le gardien a réalisé une saison sans véritable coup d’éclat si ce n’est son extraordinaire prestation, début septembre, en Allemagne pour sa première cape sous le maillot tricolore.

Benjamin Pavard

Révélation tricolore, grâce notamment à son magnifique but inscrit en 8e de finale contre l’Argentine (4-3), le défenseur formé à Lille a connu une saison moins glorieuse avec la relégation de Stuttgart en 2e division allemande. Son statut de titulaire en Bleu a également été remis en cause. Mais cela ne l’a pas empêché de s’engager cinq ans avec le Bayern Munich, qui a déboursé près de 35 millions d’euros pour s’attacher ses services.

Djibril Sidibé

Après avoir perdu sa place de titulaire en Bleu, le latéral monégasque a également été mis de côté par Didier Deschamps, qui ne l’a pas convoqué lors des derniers rassemblements. En cause, ses médiocres prestations avec le club de la principauté, qui a lutté toute la saison pour son maintien en Ligue 1, en raison notamment de sa blessure au genou.

Benjamin Mendy

Comme Djibril Sidibé, l’ancien marseillais avait perdu sa place sur le côté gauche de la défense française avant de ne plus être appelé en sélection. Victime de blessures à répétition, il n’a joué que par intermittence avec Manchester City, auteur d’un triplé Championnat, Coupe d’Angleterre et Coupe de la Ligue anglaise. Une saison à oublier pour lui.

Lucas Hernandez

Lui aussi révélation française en Russie, le latéral gauche a également vu sa saison gâchée par une blessure, qui a nécessité une opération courant février en raison d’une distorsion du ligament du genou droit. Entre-temps, il s’est engagé cinq ans avec le Bayern Munich pour un montant de 80 millions d'euros, soit le transfert le plus cher de l’histoire de la Bundesliga.

Raphaël Varane

Buteur de la tête en quart de finale face à l’Uruguay (2-0), l’ancien lensois a probablement connu sa saison la plus compliquée au Real Madrid avec trois changements d’entraîneur et le retour de Zinedine Zidane sur le banc. Moins impérial en défense, il n’a pu empêcher le club madrilène, triple tenant titre, d’être éliminés dès les 8es de finale de la Ligue des champions par l’Ajax Amsterdam et de terminer 3e de Liga à 19 points de Barcelone.

Samuel Umtiti

Buteur héroïque en demi-finale contre la Belgique (1-0), le défenseur central a également eu une saison tronquée par les blessures, perdant sa place au sein de l’arrière-garde du Barça au profit du Français Clément Lenglet. Le club catalan ne serait d’ailleurs pas opposé à un départ cet été.

Presnel Kimpembe

La saison du défenseur parisien a été marquée par sa «main» en 8e de finale retour de la Ligue des champions contre Manchester United, qui a coûté la qualification au PSG. En fin de saison, il a été opéré d’une pubalgie avec l’espoir de retrouver son meilleur niveau et confirmer tous les espoirs placés en lui.

Adil Rami

Une saison en enfer pour celui qui n’a pas joué la moindre minute en Russie. Le défenseur, qui avait mis un terme à sa carrière internationale avant de revenir sur sa décision sur les conseils de Didier Deschamps, a eu du mal à se remettre du titre de champion du monde en étant reléguant sur le banc de Marseille après des performances désastreuses. Et ses déboires se sont poursuivis en dehors des terrains avec sa récente rupture avec Pamela Anderson, qui l’a accusé de mener une double vie. Son avenir à l’OM s’inscrit en pointillé…

Corentin Tolisso

Sa saison a été brutalement interrompue dès le mois de septembre par une rupture des ligaments croisés du genou droit. Cette blessure a éloigné des terrains le milieu de terrain pendant plus de huit mois avant de renouer avec la compétition fin mai à l’occasion de la finale de la Coupe d’Allemagne. L’ancien lyonnais est déterminé à retrouver sa place aussi bien au sein du club bavarois qu’en équipe de France.

N’Golo Kanté

Fidèle à lui-même dans l’entrejeu, l’ancien caennais a été déterminant dans la 3e place décrochée par Chelsea en Premier League mais surtout dans la conquête de la Ligue Europa, remportée face à Arsenal (4-1). Touché au genou droit, il avait été contraint de renoncer aux deux derniers matchs des Bleus en Turquie (2-0) et en Andorre (0-4).

Paul Pogba

A Manchester United, la «Pioche» a connu une saison à deux visages. La première partie a été laborieuse sous les ordres de José Mourinho. Le départ de l’entraîneur portugais et l’arrivée d’Ole Gunnar Solskjaer sur le banc a libéré l’ancien turinois beaucoup plus en vue, même si les Red Devils ont terminé péniblement à la 6e place en Premier League. A la fin de la saison, il a annoncé vouloir relever un nouveau défi. Avec un départ pour le Real Madrid ou un retour à la Juventus ?

Blaise Matuidi

Dans la lignée de sa première saison à la Juventus, l’ancien parisien a une nouvelles fois été prépondérant dans la quête du 35e titre de champion d’Italie de la «Vieille Dame». Mais la formation italienne, malgré l’arrivée de Cristiano Ronaldo, a encore échoué en Ligue des champions avec une élimination en quarts de finale contre l’Ajax Amsterdam. Et les arrivées d’Aron Ramsey et Adrien Rabiot rendent incertain son avenir de l’autre côté des Alpes.

Steven Nzonzi

Dans la foulée de la Coupe du monde, le milieu de terrain a quitté le FC Séville pour s’engager quatre ans avec l’AS Roma. Mais il n’a pas véritablement réussi à s’imposer et n’a pas été rappelé en équipe de France en 2019 par Didier Deschamps. Pour se relancer, il pourrait être amené à changer d’air cet été.

Thomas Lemar

Acheté une petite fortune par l’Atlético Madrid (70 millions d’euros), l’ancien monégasque a rencontré des petits problèmes d’adaptation et n’a pas donné la pleine mesure de son talent sous le maillot des Colchoneros. Mais il a néanmoins conservé la confiance de Didier Deschamps malgré sa saison difficile.

Nabil Fekir

A l’image de l’OL, le capitaine lyonnais a vécu une saison plus que mitigée dans le Rhône malgré la 3e place arrachée en fin de saison en Ligue 1. Elle peut s’expliquer par ses pépins physiques mais aussi peut-être son transfert avorté du côté de Liverpool. Si aucune offre concrète n’est parvenue pour le moment sur le bureau de Jean-Michel Aulas, son avenir à Lyon reste encore flou.

Florian Thauvin

Meilleur buteur olympien de la saison, l’ancien bastiais n’a pu empêcher la saison la piètre saison de l’OM éliminé dès la phase de groupes de la Ligue Europa et seulement 5e de Ligue 1. Et alors qu’il avait émis ses envies de jouer la Ligue des champions, Thauvin, qui a inscrit son premier but en Bleu en juin en Andorre (0-4), pourrait finalement rester sur la Canebière.

Kylian Mbappé

Sa saison a été marquée par la nouvelle élimination du PSG en 8e de finale de la Ligue des champions ainsi que par les pertes de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France. Mais il a néanmoins décroché un nouveau terminé meilleur buteur de Ligue avec 33 réalisations, devenant le premier Français à inscrire au moins 30 buts dans le championnat depuis Jean-Pierre Papin lors de la saison 1989-1990. Il a également reçu le trophée UNFP du meilleur joueur de Ligue 1 à seulement 20 ans…

Antoine Griezmann

Alors qu’il avait décidé prolonger à l’Atlético Madrid pendant la Coupe du monde, «Grizi» a connu une nouvelle désillusion avec l’élimination du club madrilène dès les 8es de finale de la Ligue des champions par la Juventus. Et le natif de Mâcon s’est à peine consolé avec la 2e place des Colchoneros en Liga. En fin de saison, il annonce son départ et devrait rejoindre Barcelone, qui s’apprête à payer sa clause libératoire de 120 millions d’euros.

Olivier Giroud

Toujours décrié mais toujours autant important en club comme en sélection. S’il n’est pas titulaire à la pointe de l’attaque de Chelsea, l’ancien Gunner a grandement participé au sacre des Blues contre… Arsenal en Ligue Europa, en terminant meilleur buteur de la compétition avec onze réalisations. En fin de contrat avec la formation anglaise, il a prolongé d’une saison.

Ousmane Dembélé

L’ancien rennais s’est une nouvelle fois fait remarquer par son manque d’irrégularité mais aussi de professionnalisme, avec notamment plusieurs retards à l’entraînement du FC Barcelone. A cela s’est ajouté des blessures à répétition qui ont terni sa saison malgré quelques prestations intéressantes. Décidé à s’imposer au Barça, «Bembouz» a repris l’entraînement une semaine avant la reprise, alors que les dirigeants catalans ne seraient pas opposés à un départ en cas d’offre intéressante.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles