Equipe de France : Les Bleus ont de la réserve

Kingsley Coman a inscrit son premier doublé avec les Bleus. Kingsley Coman a inscrit son premier doublé avec les Bleus.[Anthony Dibon/Icon Sport]

Même sans plusieurs cadres, la maison Bleue garde fière allure. Privé de Kylian Mbappé, Paul Pogba ou encore N’Golo Kanté pour sa rentrée, l’équipe de France s’en est remis à ses habituelles doublures et ses petits nouveaux pour brillamment disposer, samedi, de l’Albanie (4-1). Une victoire convaincante qui a mis en lumière le réservoir tricolore plein de talents.

A commencer avec Kingsley Coman. L’attaquant du Bayern Munich (18 sélections) a connu jusqu’à maintenant une histoire avec les Bleus contrariée par les blessures à répétition. Comme en mars dernier, où il avait dû renoncer la veille du match contre l’Islande en raison de problème au dos ou en juin lorsqu’il s’était blessé pendant l’échauffement avant d’affronter Andorre. Mais cette fois, le joueur formé au PSG a pu tenir sa place avec fougue, envie et détermination. Sur le front de l’attaque tricolore, Coman a fait valoir sa vitesse fulgurante, sa technique déroutante et son redoutable sens du but avec un doublé qui a fait chavirer de bonheur le Stade de France. Et Didier Deschamps. «Quand il est comme ça, c’est difficile pour les adversaires», a apprécié le sélectionneur. Une prestation de haute-volée qui lui a valu une ovation méritée de la part du public au moment de céder sa place à Jonathan Ikoné.

Le Lillois, qui vivait sa première sélection, s’est également mis au diapason. Seulement huit minutes après son entrée en jeu, il a débloqué son compteur sous le maillot bleu sur un service de Nabil Fékir, lui aussi entré peu de temps auparavant, et démontré qu’il méritait sa place dans cette équipe de France. «C’est un rêve qui s’est réalisé. Franchement, je suis vraiment content, j’espère que ça va continuer», a confié Ikoné.

Au milieu de terrain, Corentin Tolisso, qui n’avait plus porté la tunique tricolore depuis un an en raison d’une blessure au genou, s’est montré à son avantage grâce à son volume de jeu et sa qualité de passes, même si tout n’a pas été parfait. Et s’il aura du mal à conserver une place de titulaire avec les retours de Pogba et Kanté, l’ancien lyonnais a prouvé qu’il est mieux qu’une simple alternative.

Tout comme Clément Lenglet. Après son baptême du feu réussi en Andorre, le défenseur du FC Barcelone a disputé son 2e match comme titulaire chez les Bleus tout en sobriété et en maitrise malgré un léger retard qui a occasionné le penalty en fin de rencontre. Ces performances convaincantes a donné raison à Deschamps, qui avait insisté sur «l’opportunité» offerte à certains de montrer leurs qualités en vue notamment de l'Euro 2020. «On a vu les nouveaux très à l’aise sans être trop à l’aise, c’est important. Ce sont des jeunes qui n’ont pas froid aux yeux, qui viennent avec beaucoup d’ambition», s’est félicité Raphaël Varane.

A eux de confirmer dès mardi contre Andorre, alors que Didier Deschamps devrait procéder à un nouveau turn-over. «Il y aura des changements. Je veux concerner un maximum de joueurs du groupe sur les deux matchs», a indiqué, ce dimanche, le patron des Bleus dans Téléfoot. Il pourrait titulariser Ikoné, mais aussi être tenter de donner sa chance au bizuth Mattéo Guendouzi. Avec le même résultat ?

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles