Loi anti-casseurs : Castaner «regrette» la décision du Conseil Constitutionnel

Par
Mis à jour le Publié le

Le Conseil Constitutionnel a retoqué l'article 3 de la «loi anti-casseurs» du gouvernement.

Une décision que le ministre de l'Intérieur a regretté en conférence de presse. Mais Christophe Castaner ne compte pas en rester là : s’il prend acte de la décision afin que le texte soit promulgué au plus tôt, le ministre de l’Intérieur étudie les suites législatives à donner.

En clair, une nouvelle loi «anti-casseurs» est à l’étude et la situation est loin d'en être arrivée à son terme.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles