Mise aux enchères d'une ancienne lettre de motivation de Steve Jobs

Cette lettre pourrait valoir plus de 50 000 dollars[JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Avant de cofonder Apple, Steve Jobs cherchait du travail comme n'importe lequel d'entre nous. Une de ses lettres de motivation, écrite en 1973, vient d'être retrouvée.

Elle sera mise aux enchères entre le 8 et le 15 mars prochain.

«Après avoir laissé tomber la fac de Reed College six mois après y être entré en 1972, il est resté dans le coin du campus de Portland, pendant un an et demi», rappelle le site d'actualité CNET. «En 1973, il a postulé pour un emploi, sans que l'on sache le poste spécifique, et cette candidature est désormais mise aux enchères par RR Auction.»

Une lettre de motivation que le jeune homme de 18 ans avait peut être écrite à la va-vite, car comme l'indiquent nos confrères du Guardian, elle contient de nombreuses fautes d'orthographe et de multiples erreurs de ponctuation. Le jeune homme s'y présente comme «Steven jobs» qui s'est formé au «reed college» (sans capitales), n'a pas de téléphone et a étudié la «litté anglaise» à la fac. Et lorsqu'il lui est demandé s'il aura accès à un moyen de transport, il répond que c'est «possible, mais pas probable».

Plus loin, il assure avoir des compétences en matière d'ordinateurs et de calculateurs. «Sous "compétences particulières", il a écrit "technicien en électronique ou ingénieur en design numérique – de la Bay, près de Hewitt Packard" Oui, il y a une faute à Hewlett-Packard», observe alors le quotidien britannique.

Si vous souhaitez vous offrir l'une des premières lettres de motivation de ce pionnier de la micro-informatique, il vous faudra débourser une coquette somme. Selon les informations de CNET, «RR Auction estime que cette lettre vaut plus de 50 000 dollars».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles