Les 5 nouveautés high-tech qui vont faire 2019

Le vaisseau SpaceX pourrait faire l'objet d'essai dès le printemps 2019. [© SpaceX]

Vaisseau spatial, voitures volantes, smartphones à écrans pliables, disques vinyles HD et chaussures auto-laçantes... Avant d'entrer de plain-pied dans la décennie 2020, l'année 2019 devrait voir se concrétiser des innovations intéressantes.

la conquête spatiale selon Elon Musk

Un petit tweet d'Elon Musk la veille de Noël a suffi à enflammer le cœur des fans de conquête spatiale. Le patron de SpaceX et fondateur de Tesla a en effet mis en avant le projet de navette spatiale capable de rallier Mars dans les prochaines années. Plus qu'un vœu lancé à la twittosphère, le milliardaire n'a pas caché que son vaisseau, baptisé Starship, pourrait effectuer ses premiers essais dès le printemps.

Celui-ci mesurera 55 mètres de long et sera couplé au fameux propulseur réutilisable de 66,9 m, le Big Falcon Rocket. Le Starship pourrait emporter avec lui 150 tonnes de charge utile, mais aussi 100 personnes à son bord. Du jamais vu. Elon Musk affirme qu'une mise en orbite autour de la Terre pourrait avoir lieu dès 2020, tout en rappelant que, selon le calendrier de SpaceX, un premier aller-retour humain vers la Planète Rouge pourrait être lancé en 2024.

Une voiture volante à l'essai chez Airbus

pop_up_next_audi_airbus.jpg

Photo : © F.Coffrini/AFP

Fantasmée par les auteurs de science-fiction, la voiture volante pourrait bien voyager à travers le ciel dans le courant de la prochaine décennie. Alors que les projets d'ingénieurs se multiplient en ce sens, la Pop.Up Next, conceptualisée par l'alliance Airbus, Audi et Italdesign, est en passe de décoller plus tôt que ses concurrents.

Durant la Drone Week d'Amsterdam (Pays-Bas) qui s'est déroulée fin novembre, un prototype à l'échelle 1:4e de ce projet a effectué un premier vol de démonstration. Fruit de la rencontre de plusieurs technologies de transports, ce modèle combine à la fois les atouts d'une voiture autonome, capable d'être marié à volonté avec un quadricoptère pour prendre la voie des airs.

L'idée est ici de délivrer les automobilistes des contraintes liées au réseau routier pour rejoindre plus rapidement certains lieux. Le drone volant pourrait donc prendre le relais, tel un taxi aérien, afin de déposer ses passagers sur des héliports aménagés. Dans leur projet, Audi, Airbus et Italdesign entendent proposer de nouveaux services au sein des grandes villes, plombées par les embouteillages. Après ce premier essai concluant à Amsterdam, les vols de ce prototype devraient se multiplier en 2019, tandis que d'autres sociétés sont déjà sur les rangs avec leur propre projet, à l'instar l'allemand Volocopter.

Des smartphones à écrans pliables

samsung_inifinite_flex_0.jpg

Photo : © Samsung

Dévoilé en partie le 7 novembre dernier, le futur smarpthone à écran pliable de Samsung sera commercialisé en 2019. Le géant sud-coréen pourrait profiter du CES de Las Vegas, la grand-messe du secteur high-tech du 8 au 11 janvier, voire du MWC à Barcelone du 25 au 28 février, pour faire la démonstration de son nouvel appareil mi-mobile, mi-tablette. 

Cette nouvelle technologie se nomme Infinite Flex Display et repose sur une dalle Amoled pliable et dépliable à volonté, afin d'offrir une surface d'affichage doublée par rapport à un smartphone classique. L'idée est ici d'offrir un mobile hybride, capable de se transformer en tablette, selon les besoins. Une fois ouvert, cet appareil «portefeuille» pourrait ainsi offrir une surface tactile de 7,3 pouces, soit une diagonale de 18,5 cm.

Celle-ci profitera d'une version adaptée à son écran d'Android, puisque Google a annoncé, parallèlement à la présentation de Samsung, qu'il fournira une mise à jour spéciale dédiée aux écrans pliables. Ainsi, l'écran de la firme coréenne pourrait être multitâche, afin de permettre à des professionnels d'utiliser plusieurs applications à la fois sur un même écran.

Il reste à noter que Samsung ne devrait pas rester longtemps seul sur ce créneau, puisque les sociétés chinoises Huawei et Royole, notamment, n'ont pas caché leurs ambitions pour emboiter le pas à la firme coréenne.

Les disques vinyles en haute définition

vinyle_hd.jpg

Photo : © Rebeat

La resurrection des vinyles (les ventes ont quadruplées en cinq ans en France, selon le syndicat national de l'édition phonographique) va aussi de pair avec un besoin d'innover. Et l'année 2019 devrait offrir une petite révolution pour caresser les oreilles des amateurs de 33 tours. La société autrichienne Rebeat entend commercialiser les premiers disques vinyles haute définition. Des modèles capables d'offrir une meilleure qualité audio qu'un vinyle actuel et pouvant stocker 30 % de musique en plus dans son microsillon. Le tout demeurant 100 % compatible avec les platines actuelles. La technologie vient en effet de la méthode de gravure du disque qui est ici réalisée par un laser qui va tracer un sillon plus précis, basé sur une restitution 3D de la musique. Rebeat assure également que cette méthode se révélera plus écologique, en écartant l'usage de certains produits chimiques utilisés pour graver les vinyles tradtionnels.

Les chaussures auto-laçantes

Marty McFly avait fait rêver des générations d'enfants avec ses Nike auto-laçantes dans Retour vers le Futur 2 (1989) et 2019 marquera le début de leur «démocratisation». Alors qu'une poignée de paires avaient été vendues par Nike ces dernière années, l'équipementier américain a promis de lancer une version 2019 des fameuses Nike Mag. Le système de serrage des lacets devrait être «plus rapide et intelligent», affirme Mark Parker, PDG de la marque.

Surtout, la paire sera vendue aux alentours de 350 euros, selon Nike, de quoi laisser aux fans l'espoir de pouvoir se les procurer. Les précédentes versions étaient vendues aux enchères, s'arrachant pour plusieurs milliers d'euros, l'argent étant reversé à la fondation de lutte contre la maladie de Parkinson, portée par l'acteur Michael J. Fox.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles