Les activités tendances à tester cet été à la montagne

Sports d'eaux vives, randonnées, yoga, balades gourmandes, VTT et trottinettes électriques... plus de 80 activités sont proposées, l'été, en montagne. [LOIC VENANCE / AFP]

Selon un sondage OpinionWay, 28 % des français envisagent des vacances en altitude cet été. Pour attirer ces vacanciers et faire face à la concurrence du littoral, les stations de montagne se plient en quatre. Yoga, trottinettes et VTT électriques, cani-rando... elles proposent de très nombreuses initiatives. 

Tour d’horizon des activités les plus tendances du moment. Entre ambiance zen, sorties avec des jeunes et sensations fortes, le choix ne manque pas aussi bien pour les familles que pour les plus sportifs.  

Le yoga se pratique en plein nature 

Alors que le yoga n’a cessé de faire de nouveaux adeptes ces dernières années, la montagne offre un cadre privilégié à cette discipline. Et pour cause, plutôt que de s’enfermer dans une salle, de nombreuses stations ont généralisé les séances en pleine nature. Elles permettent ainsi de se ressourcer tout en profitant d’une vue exceptionnelle sur les massifs verdoyants. C’est notamment le cas à Risoul, Châtel, Val Thorens. Valmorel. Et pour une approche plus ludique, les Gets organisent tous les vendredis de l’été un Yogapéro : une séance de yoga suivie d’un apéritif (20 €). 

Les trottinettes tout terrain : la nouvelle tendance  

Si les trottinettes filent sur l’asphalte des grandes villes, elles séduisent aussi les stations. Pas encore aussi développées que le VTT, ces trottinettes tout terrain se multiplient cet été. Dotées de grosses roues et d’un guidon de vélo, ce moyen de locomotion hybride, bien plus facile à manier qu’un VTT de descente, permet de se lancer sur les sentiers pour de belles ballades. Un engin qui se décline également en version électrique pour partir à l’assaut des chemins, des forêts et s’approcher des lacs de montagne, le tout sans effort. Pour tester cette activité, qui se pratique généralement accompagné d’un moniteur, direction par exemple les Ménuires, Métabief, les stations de Savoie Grand Revard, Poligny (Jura), Prabouré (Puy de Dôme), Saint Lary (Pyrénées)  ou encore Landry (Savoie).  

Le VTT électrique gagne toujours plus de terrain 

Depuis 2014, le vélo à assistance électrique est la vedette des stations. Avec lui, la pratique du deux-roues en montagne s’est ouverte à une nouvelle clientèle. Il permet d’aller plus loin et plus vite, sans craindre les cols jusqu’alors réservés aux cyclistes émérites et aux coureurs du Tour de France. De plus en plus plébiscitée, l’offre s’est largement structurée ces dernières années proposant de nombreuses formules. Location simple, sorties encadrées, parcours fléchés, quasiment toutes les stations déroulent cet été le tapis rouge à cette pratique. Très en vogue également, le VTT de descente, jusqu’alors réservéaux initiés, s’ouvre aussi au plus grand nombre avec des pistes de plus en plus accessibles. 

Les Cani-rando ou comment donner le goût de la randonnée aux enfants 

Si l’hiver les huskies tractent les traineaux, l’été, ils cheminent avec les randonneurs. Particulièrement plébiscitées par les familles, les cani-randos sont un excellent moyen de partir marcher en montagne avec des enfants, tout en les amusant. Reliés à un chien grâce à une grosse ceinture et une longe élastique, les plus jeunes se concentrent, en effet, sur la relation à l’animal et en oublient presque les efforts qu’ils doivent fournir.  Des efforts qui sont, par ailleurs, moindre que lors d’une randonnée classique puisque les chiens aident réellement les marcheurs lors des ascensions. Du Jura aux Alpes en passant par les Pyrénées et les Vosges, cette activité accessibles dès 7 ans est proposée sur tous les massifs. 

Des Randonnées aqua-ludiques pour les familles

Les sports d’eaux vives tels que le kayak, le rafting, le canyoning ou encore l’hydrospeed ont la cote en montagne. Mais il existe aussi des alternatives destinées à un public moins sportif et plus familial. C’est le cas des randonnées aqua-ludiques. Moins physiques et plus accessibles que son cousin le canyoning, elles consistent à se balader les pieds dans l’eau, dans les torrents de montagne. Des promenades qui seront ponctuées de petites sessions d’escalade, de jacuzzis naturels et de massages sous les cascades. Nul besoin de baudriers et de cordes, les participants évoluent équipés de salopettes étanches et de chaussons en néoprène. Également appelée ruisseling, elle se pratique dans plusieurs stations comme à Valloire (Savoie), Valmeinier (Savoie), Les contamines (Savoie), Pra-loup  (Alpes du sud), Barcelonnette  (Alpes du sud), mais aussi en Maurienne (Savoie).     

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles