Les 12 nouvelles séries américaines les plus attendues de la rentrée

Jonah Hill et Emma Stone sur les premières photos de la série inédite Maniac[Netflix]

Impossible de toutes les voir tant elles sont nombreuses. Les nouvelles séries américaines à découvrir ces prochains mois nous promettent encore de grands moments de rires, de frissons et d'émotion. Focus sur celles qui vont à coup sûr nous faire vibrer.

KIDDING

Treize années après le film Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Jim Carrey et Michel Gondry se retrouvent pour travailler ensemble sur une série. Destinés à Showtime qui entamera leur diffusion le 9 septembre - nota bene que les fans français pourront les découvrir sur Canal+ Séries chaque mardi à 22h40 dès le 11 septembre et via le service Canal+ à la demande/MyCanal - ses dix épisodes de trente minutes suivent Jeff (Jim Carrey), plus connu sous le nom de Mr Pickles, un célèbre animateur de programmes pour enfants dans les années 1970 dont la vie de famille va vaciller du jour au lendemain. «Un homme gentil dans un monde cruel fait face au lent déclin de sa santé mentale», explique Showtime.

Créée par Dave Hostein et tournée par Michel Gondry (dont la patte est immédiatement reconnaissable), Kidding devrait être aussi drôle que déchirante. Le premier trailer annonce la couleur mélancolique du projet, ce dont on peut se réjouir d'avance, Jim Carrey touchant au génie dans les rôles de clown triste.

Jack Ryan

Ses dix premiers épisodes pas encore diffusés, mais elle a déjà été renouvelée pour une saison 2 - c’est dire si elle est attendue - la fiction d’espionnage sera disponible le 31 août sur Amazon Prime Video. Signée Carlton Cuse (Lost, Bates Motel, The Strain, Colony) et Graham Roland (Lost, Prison Brea, Fringe), elle suit les aventures du héros de la saga littéraire de Tom Clancy.

Incarné jadis par Alec Baldwin dans À la poursuite d’Octobre rouge, puis Harrison Ford dans Jeux de guerre et Danger immédiat, enfin, plus récemment, par Ben Affleck dans La Somme de toutes les peurs, et Chris Pine dans The Ryan Initiative, c’est cette fois John Krasinski qui lui prête ses traits. L’acteur, connu notamment pour son rôle dans The Office, incarne un analyste de la CIA habituellement chargé de traquer les échanges bancaires suspects depuis son bureau mais qui se retrouve pour la première fois à devoir travailler sur le terrain pour déjouer un complot terroriste. Il donne notamment la réplique à Wendell Pierce (The Wire, Treme). Après une première saison au Yémen, l’agent s’envolera pour Amérique du Sud en saison 2.

« Dans un monde plein de superhéros, et je les aime beaucoup, Jack Ryan est un superhéros sans cape, qui utilise son cerveau, son sens de l’éthique et qui essaye de faire ce qui est juste », avait commenté John Krasinski lors de la cérémonie d’ouverture du 58e Festival de télévision de Monte-Carlo (Télé-Loisirs) et d’ajouter « C’est le genre de héros dont on a besoin en ce moment avec le monde dans lequel on vit ».

Désenchantée

La nouvelle série animée de Matt Groening a été lancée le 17 août sur Netflix. Le papa des Simpsons et de Futurama raconte s'attache cette fois aux (més)aventures d’une princesse alcoolique, ramenée de force à son roi de père dans le trailer, et qui va devoir affronter ogres, harpies et autres lutins en compagnie de Elfo, un elfe hédoniste et Luci, son propre démon. Cartoon médiéval déjanté en dix épisodes, « Désenchantée aborde la vie et la mort, l’amour et le sexe, et comment continuer à rire dans un monde plein de souffrances et d’idiots malgré ce que les anciens, les sorciers et les autres crétins vous disent» comme l'explique son créateur.

Camping 

dunham_camping_frederick_m._brown_getty_images_north_america_afp.jpg

© Frederick M. Brown / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Créée pour HBO par Lena Dunham et Jenni Konner son acolyte de Girls, Camping arrivera sur OCS City en US+24 au mois d’octobre. Adaptation de la série anglaise du même nom, cette série de huit épisodes de trente minutes embarque Jennifer Garner (Alias) et David Tennant (Dr Who, Broadchurch). Les deux stars incarnent Katherine et Walt, un couple de quadragénaires.

Pour pimenter un peu leur vie trop plan-plan Katherine décide d’organiser un week-end dans la nature pour fêter les 45 ans de son mari. Control freak, elle a tout préparé méticuleusement, mais c’était sans compter sur l’arrivée de sa sœur, de son ancienne meilleure amie à la condescendance exaspérante et d’un squatteur anticonformiste qui vont complètement bouleverser ses plans. «Nous aimons le talent comique de Jennifer» ont commenté les deux créatrices du show, ravies de mettre en scène l’ancienne star de la série Alias qui fait ainsi sur retour sur le petit écran aux côtés de Juliette Lewis et de la chanteuse de cabaret Bridget Everett.

Manifest 

Produite par Robert Zemeckis (Retour vers le futur) Manifest, nouvelle série fantastique que les Américains découvriront le 24 septembre prochain sur NBC, marque le retour de Josh Dallas sur le petit écran. L’acteur de Once upon a time incarne l’un des 191 passagers d’un avion qui disparaît sans laisser de traces pendant cinq ans avant de réapparaître mystérieusement.

Contrairement à leurs proches qui ont vécu un calvaire en les pensant tous morts, les «disparus» n’ont pas vu le temps passer et pensent que leur avion a simplement subi des turbulences… Que s’est-il passé ? S’agit-il d’un miracle ? D’une expérience ? Les mystères à la Lost sont nombreux dans ce show appétissant crée par Jeff Rake (Les mystères de Laura) mais l’émotion n’est pas oubliée, comme en témoigne le poignant trailer.

Castle Rock

Après 11.22.63, J.J. Abrams et Stephen King sont de retour avec Castle Rock. Une anthologie horrifique lancée le 25 juillet dernier sur la plateforme américaine Hulu et qui prend pour théâtre la ville qu’on retrouve dans plusieurs créations de Stephen King. Clown Pennywise dans le remake de Ça l’an dernier au cinéma, Bill Skarsgård y incarne un mystérieux détenu oublié dans une cage. Un avocat est appelé pour tenter de découvrir l’identité de l’inconnu, tandis que des événements effrayants commencent à s’abattre sur la ville. Les amateurs du maître de l’horreur apprécieront les nombreuses références, notamment à Carrie puisque Sissi Spacek est au casting.

Too old to die young 

Créée par Nicolas Winding Refn, Too old to die young suit le quotidien d’un officier de police dans les bas-fonds ultra-violents de Los Angeles. Une vidéo mise en ligne par le réalisateur dévoile l’ambiance très sombre du projet. Les cinéphiles reconnaîtront immédiatement l’univers sonore et visuel qui a fait le succès de son film Drive avec Ryan Gosling. Prochainement sur Amazon Prime Video.

Maniac

maniac_netflix.jpg

© Netflix

Signée Cary Fukunaga (réalisateur de l'excellente saison 1 de True Detective) d’après une série norvégienne du même nom diffusée en 2014, la prochaine série comique de Netflix (à découvrir le 21 septembre), embarque un casting de rêve : Emma Stone, Jonah Hill, Justin Theroux, Sally Field… Au menu de ces dix épisodes de trente minutes : une complexe expérience pharmaceutique qui tourne mal, et des patients d’un hôpital psychiatrique qui s’évadent mentalement dans un monde fantastique dont ils sont les héros.

La vérité sur l’affaire Harry Québert 

Adaptation du best-seller de Joël Dicker, La Vérité sur l'affaire Harry Québert est la série événement de la rentrée de TF1. Composée de dix épisodes et réalisée par Jean-Jacques Annaud qui la décrit «comme un film de huit heures », elle plonge Patrick Dempsey - alias «Dr Mamour» de Grey’s Anatomy - dans un thriller sinueux haletant. «Cela faisait dix ans que je pensais me diriger vers la TV. J’y vois un nouvel espace de liberté. Et j’y retrouve des méthodes de tournage que j’avais connues dans la publicité, une forme de spontanéité» a déclaré le réalisateur du Nom de la Rose.

The First

the_first_hulu.jpg

Hulu lancera The First le 14 septembre. La nouvelle création de Beau Willimon (House of cards) avec Sean Penn en astronaute à la retraite plonge dans un futur proche à l’heure où la colonisation interplanétaire vient de s’engager. Elle s’intéresse particulièrement à la première mission humaine sur Mars. Avec aussi Natascha McElhone (Californication).

KILLING EVE 

Elle a marqué les esprits au festival CanneSéries 2018 où elle a été présentée en exclusivité, Killing Eve fera partie des grands rendez-vous de la rentrée de Canal. Considérée à juste titre comme l’une des meilleures productions de l’année, la série d’espionnage sur fond de thriller psychologique créée par Phoebe Waller-Bridge (Fleabag), a tout récemment valu à Sandra Oh (connue pour son rôle de docteur de Cristina Yang dans Grey’s Anatomy) - une des deux interprètes principales - une nomination aux prochains Emmy Awards dans la catégorie Meilleure Actrice.

Adaptée des romans de Luke Jennings, et diffusée depuis avril sur BBC America aux Etats-Unis, Killing Eve suit deux femmes, Eve (Sandra Oh), une agent du MI5 qui s’ennuie ferme dans son travail de bureau et qui se rêve en espionne et Villanelle (Jodie Comer), une tueuse professionnelle dont le sang froid à toute épreuve rapporte beaucoup d’argent. Deux femmes brillantes dont les destins vont se croiser et se bouleverser l’un l’autre. Leur grinçant, incisif et drôle de jeu de chat et de la souris est d’ores et déjà renouvelé pour une saison 2. 

Killing Eve, tous les jeudis à 20h55 à partir du 13 septembre sur Canal+ et saison 1 disponible en intégralité sur Canal à la demande et MyCanal.

Mayans M. C.

Spin off de Sons of Anarchy, la très testostéronée Mayans M. C. de Kurt Setter (Sons of Anarchy, The Shield) suit une bande de motards qui, entre trafics de drogues et bastons sanglantes, règnent en maîtres à la frontière entre les Etats-unis et le Mexique, et plus particulièrement le parcours initiatique houleux d’un jeune bandido (J. D. Pardo) tout juste sorti de prison et rongé par un brûlant désir de vengeance.

À voir tous les mercredis à 22h30 à partir du 5 septembre sur Canal+ Séries.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles