Où trouver les restaurants des anciens candidats Top chef?

Jean Imbert est un des anciens candidats les plus connus avec son restaurant L'Acajou. [Capture d'écran Instagram / L'Acajou]

L’émission de cuisine Top Chef sur M6 vient d'achever sa 10e saison. Depuis son lancement, beaucoup de candidats ont su profiter de leur nouvelle notoriété pour s'affirmer et ouvrir un restaurant. Voici une petite sélection.

Norbert Tarayre - Saperlipopette ! et Macaille

Depuis son passage dans la troisième saison de Top Chef, Norbert Tarayre a accédé au rang de célébrité. En plus de ses émissions télévisées (dont La meilleure boulangerie de France et Norbert commis d'office), le chef a participé à l'ouverture d'un bistrot chic, à la décoration soignée, à Puteaux (92).

A la carte, des plats simples, mais travaillés à partir de produits d'exception. Le menu comprenant une entrée, un plat et un dessert coûte entre 36 et 39,90 euros.

Saperlipopette, 24, rue Mars et Roty, Puteaux

Pour les adeptes des repas de famille, Norbert Tarayre a conçu Macaille, un restaurant pensé comme un appartement à la décoration chaleureuse et aux espaces modulables. Les grands classiques de la gastronomie française, comme le poireau vinaigrette, y sont réinterprétés par de grands chefs. 

Macaille, 29, quai Gallieni, Suresnes

 

Jean Imbert - Mamie

C'est sans doute le chef le plus people sorti de l'émission tv. Son carnet d'adresse compte pas mal de personnalités. Son nouvel établissement est un hommage à sa grand-mère. Baptisé Mamie par Jean Imbert, il y propose des plats inspirés de la bonne vieille cuisine à l'ancienne.

Et ça marche ! La table affiche complet tous les soirs. Du côté des critiques, les plumes gastronomiques raillent un peu le montant de l'addition à la fin du repas. Les clients, eux, se régalent. 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Mamie (@mamie) le

Mamie par Jean Imbert, 35bis, rue Jean de la Fontaine Paris 16e

Pour les budgets plus serrés, Jean Imbert a ouvert «Les Bols de Jean», un établissement qui propose pour 7 euros des plats servis dans des bols de pain confectionnés par le célèbre boulanger Eric Kayser.

Attention toutefois à ne pas froisser le chef. «J’ai envie que mes clients me disent qu’ils ont bien mangé, et non pas qu’ils me parlent de mes expériences télévisuelles», prévient-il.

Olivier Streiff - Le Relais de Saulx

Difficile d'oublier Olivier Streiff, le cuisinier gothique au regard charbonneux éliminé en demi-finale de la saison 6. Après cet échec, le chef et son épouse ont repris un restaurant situé en plein centre-ville de Beaune au cours de l'année 2016. L'établissement, installé dans une maison de caractère datant de 1673, est à l'image de son chef : romanesque et chaleureux.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

42 ans aujourd’hui et aux fourneaux ! Merci à tous pour vos gentils messages

Une publication partagée par Olivier Streiff (@olivier_streiff) le

Olivier Streiff y sert une cuisine moderne, inspirée de la tradition bourguignonne. Pour laisser libre court à son imagination, le restaurant ne propose pas de carte. Au Relais de Saulx, le menu est inscrit à la craie sur un tableau noir, et compte trois propositions chaque jour. Les inspecteurs du guide Michelin l'ont distingué d'une assiette.

Le Relais de Saulx, 6, rue Louis-Véry, Beaune

                            

Pierre Sang Boyer - Pierre Sang in Oberkampf

Plus rien semble arrêter Pierre Sang dans sa conquête de Paris. L'ancien finaliste de la saison 2 est aujourd'hui à la tête de quatre établissements dans la capitale : In Oberkampf, On Gambey, Signatue et Pierre Sang Express.  Ils cultivent tous une cuisine décontractée.

«J’ai choisi Oberkampf pour sa vie de quartier, qui me rappelle un peu mon enfance en Auvergne, mais aussi pour son côté rock. C’est stimulant, car je dois me donner au maximum pour satisfaire des clients qui m’attendent au tournant depuis Top Chef», expliquait  le chef. Bien au fait des réseaux sociaux, Pierre Sang a même ouvert il y a peu une chaîne youtube. Ses vidéos totalisent en moyenne près de 50 000 vues.

 

 

In Oberkampf, 55, rue Oberkampf, Paris 11e

On Gambey, Signature et Pierre Sang Express, 6-8 rue Gambey Paris 11e

Florent Ladeyn - Le Vert Mont et Bloempot

Finaliste de Top Chef en 2013, Florent Ladeyn a été récompensé d'une étoile au guide Michelin en 2014 pour son restaurant familial dans les monts des Flandres, à Boeschepe. Située une quarantaine de kilomètres de Lille, l'Auberge du Vert Mont n'est pas loin de la frontière belge.

Auberge du Vert Mont, 1318, rue du Mont-Noir Boeschepe

Mais ce n'est pas tout : il cuisine des petites plats tous les midis dans sa cantine flamande, Le Bloempot, rue des Bouchers dans le Vieux-Lille. Depuis son ouverture le lieu ne désemplit pas.  Mais pour découvrir ce spot ouvert depuis 2013, il faut s'armer de patience car le lieu ne désemplit pas.

Bloempot, 22, rue des Bouchers, Lille

Surfant sur son succès, Florent vient d'ouvrir une troisième adresse dans le Vieux-Lille: Bierbuik. La cuisine milite pour un franc locavore, de la sauce au café. On y trouvera le très demandé plat emblématique du chef: les frites au maroilles.

Bierbuik, 19, rue Royale, Lille

 

Romain Tischenko - Le Galopin

Le premier lauréat de Top chef est également le plus discret. Ouvert avec son frère Maxime, Le Galopin de Romain Tischenko est un petit bistrot qu'affectionnent les parisiens sur la charmante place Sainte-Marthe. Avec ses murs en briques rouges apparentes, ses tables en bois patiné et son comptoir en zinc, l’ambiance est toujours à la convivialité des années après son ouverture.

La formule du midi propose entrée, plat et dessert pour 32 euros le soir, elle laisse place à un menu unique à 54 euros, permettant de déguster sept plats différents, tous inventifs et simples. Face au succès, un bar à vin, La Cave à Michel, a ouvert à proximité.

Le Galopin, 34, Rue Sainte-Marthe Paris 10e

Kevin d’Andrea - Mensae

Agé de seulement 24 ans, Kevin d'Andrea ne s'est pas laissé démonter par sa défaite en finale de la dernière saison. Passé par le Meurice, il est désormais, depuis octobre dernier, aux commandes de Mensae, le nouveau bistrot du chef étoilé Thibault Sombardier, lui aussi ancien candidat de Top Chef (saison 5). Pour 20 euros le midi et 35 euros le soir, le chef propose des plats qui allie simplicité, saveurs et modernité comme le tartare de mulet mariné, les croquettes de pied de porc ou le cochon grillé à la flamme.

Mensae, 23, rue Melingue, Paris 19e

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles