Angleterre : un test ADN révolutionnaire pourrait sauver la vie de milliers de bébés

Le recours au test ADN pourrait permettre une prise en charge précoce de l'épilepsie ou de la mucoviscidose. [DIDIER PALLAGES / AFP]

En Angleterre, un test ADN révolutionnaire va être expérimenté sur des nourrissons. Il pourrait potentiellement sauver des milliers de vies.

Le projet-pilote prévoit de réaliser un «séquencage complet des génomes» de 20 000 nouveaux-nés. Chaque année dans le pays - près de 2500 bébés sont atteints de pathologies rares qui pourraient être soignées au cours des cinq premières années - selon le Daily Mail. Le recours à des tests ADN permettrait d'anticiper le développement de ces maladies.

«Les soins de santé prédictifs, préventifs et personnalisés - sont l'avenir du sytème de santé public - et le séquençage du génome entier va jouer un rôle considérable dans ce processus», a souligné le le secrétaire d'Etat à la Santé Matt Hancock lors d'une conférence de presse. Le ministère pilotera le projet à travers la société Genomics England, qui travaille avec des universités et des laboratoires pharmaceutiques.

une premiere mondiale

Pour l'heure, il est possible de réaliser le «prick-test», le test néo-natal du buvard, qui permet de détecter 9 maladies rares. Le nouveau test ADN permettra lui de repérer les enfants qui ont de fortes chances de contracter un cancer, une maladie cardiaque ou Alzheimer au cours de leur vie. Il pourrait également faciliter le quotidien de jeunes patients atteints de mucoviscidose ou d'épilepsie - en rendant le dépistage plus précoce.

En 2012, l'ancien Premier ministre David Cameron a lancé le «projet 100 000 génomes», après la mort de son fils Ivan des suites d'une maladie neurologique rare.

Si l'expérimentation est un succès, elle sera introduite d'ici à trois ans à l'échelle nationale.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles