Grève en direct : l'intersyndicale appelle à des actions locales jeudi 12 décembre et à une manifestation nationale mardi 17 à Paris

[CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP]

Semaine cruciale pour le gouvernement. La sixième journée consécutive de mobilisation contre la réforme des retraites est marquée par d'importantes perturbations dans les transports en commun et sur la route, mais aussi par de nouvelles manifestations. Ce soir, Emmanuel Macron recevra la majorité pour régler les dernier détails d'un dispositif dont le contenu sera révélé dans son intégralité mercredi. Suivez la situation en direct.

Grève du 10 décembre : quel est l'itinéraire de la manifestation à Paris ?

Grève : pourra-t-on se faire rembourser la carte Navigo au mois de décembre ?

Toutes les prévisions de trafic dans les transports

21H07

L'intersyndicale annonce deux nouveaux jours de grève. La CGT, FO, Solidaires, la FSU et des organisations de jeunesse appellent à organiser «des actions de grève et de manifestation localement, le 12 décembre, puis le week-end, et de faire du 17 décembre une nouvelle journée de grève et de mobilisation interprofessionnelle massive».

La CFE-CGC, présente à l'intersyndicale ce jour, n'a pas signé le communiqué final. Elle attend le discours du Premier ministre, demain.

20H52

La CGT a revendiqué une coupure d'électricité qui a affecté ce matin durant plusieurs heures le centre-ville de Perpignan, dont la préfecture. Une action destinée à protester contre le projet de réforme des retraites. Au total, environ 5 000 foyers ont ainsi été privés d'électricité.

19H58

Les opposants à la réforme des retraites se sont moins mobilisés mardi après la démonstration de force du 5 décembre, même si la grève est restée importante dans les transports, à la veille d'annonces très attendues du gouvernement.

Quelque 339.000 personnes ont manifesté dans toute la France, dont 31.000 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur, qui avait dénombré 806.000 manifestants le 5 décembre, dont 65.000 dans la capitale.

La CGT a revendiqué 885.000 manifestants dont 180.000 dans la capitale (contre 1,5 million et 250.000 le 5 décembre), alors que le cabinet Occurrence, mandaté par un collectif de médias dont l'AFP, en a compté 27.000 à Paris. En régions, les chiffres communiqués par les préfectures montraient une mobilisation au moins moitié moindre par rapport à jeudi dernier : 12.000 personnes à Marseille et Toulouse contre 25.000 et 33.000 la semaine dernière, 9.500 à Lyon contre 18.000, 9.000 à Bordeaux et Nantes contre 20.000 et 19.000...

Si la mobilisation dans la rue est en repli, «le mécontentement reste aussi haut», a fait valoir Philippe Martinez. «Aujourd'hui on est dans l'installation d'un mouvement», a indiqué de son côté Yves Veyrier, numéro un de FO, à l'initiative de la mobilisation avec la CGT, la FSU, Solidaires et quatre organisations de jeunesse.

17H55

Selon le ministère d'Intérieur, il y avait 339.000 manifestants en France dont 31.000 à Paris.

17H30

27.000 personnes ont été dénombrées dans la manifestation parisienne de ce 10 décembre à 17h, selon le comptage Occurrence pour les médias.

16H57

Pour la journée de demain, la RATP prévoit un trafic similaire à aujourd’hui avec de fortes perturbations sur les réseaux Métro et RER.

RER 

RER A : trafic fortement perturbé avec 1 train sur 2 uniquement en heures de pointe de

RER B : trafic très fortement perturbé avec 1 train sur 3 uniquement en heures de pointe de 6h30 à 9h30 et de 16h30 à 19h30. Interconnexion interrompue à Gare du Nord.

Pour le passage des premiers et derniers trains, tous les horaires sur le site ratp.fr.

METRO

Trafic normal avec risque de saturation en heures de pointe sur les lignes 1 et 14.

Trafic normal sur la ligne Orlyval qui dessert l’aéroport d’Orly

> Trafic très perturbé avec plusieurs stations fermées (détails sur ratp.fr) :

Métro 4 : 1 train sur 3 uniquement en heures de pointe

Métro 7 : 1 train sur 3 uniquement en heures de pointe Attention, derniers départs en terminus à 9h et 19h.

> Trafic très fortement perturbé et ouverture uniquement en heures de pointe (6h30-9h30 et 16h30-19h30. Attention, derniers départs en terminus à 9h et 19h) :

Métro 8 : 1 train sur 3 entre Créteil Pointe du Lac et Reuilly-Diderot

Métro 9 : 1 train sur 2 le matin et 1 train sur 3 l’après-midi entre Nation et Mairie de Montreuil / 1 train sur 3 le matin et 1 train sur 4 l’après-midi entre Pont de Sèvres et Franklin Roosevelt.

Le trafic sera toujours totalement interrompu sur les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13.

TRAMWAYS et BUS

Le réseau de surface (Bus et Tramway) devrait quant à lui être assuré à 50%.

Les lignes suivantes fonctionneront toute la journée :

T2, T5, T6 : en moyenne 4 tramways sur 5

T8 : en moyenne 3 tramways sur 4

T7 : en moyenne 1 tramway sur 2 avec début de service à 6h30 et fin de service à 22h30

Circulation la journée avec interruption de 11h30 à 15h :

T3b :  en moyenne 2 tramways sur 3

Ouverture partielle de la ligne : T3a en moyenne 4 tramways sur 5 uniquement entre Pont Garigliano et Porte d’Ivry de 5h30 à 12h00 et de 14h00 à 21h30.

Circulation de 5h30 à 9h30 et de 15h30 à 19h30 :

T1 : en moyenne 1 tramway sur 2 avec une fréquence de 10 min

BUS : 50% de trafic environ

Orlybus : service normal

Roissybus : 2 bus sur 3 toute la journée

En l’état des prévisions connues, le trafic pour la journée du jeudi 12 décembre devrait rester perturbé. L’entreprise sera en mesure de communiquer plus précisément ses prévisions demain à 17h.

16H49

Le trafic s'annonce encore «très perturbé» à la SNCF mercredi avec 1 TGV sur 4 en circulation et 1 Transilien sur 5.

14h36

Le cortège de la manifestation parisienne s'est élancé près des Invalides. 

13h46

La participation à la grève contre la réforme des retraites atteignait 5,8% en dans la fonction publique à la mi journée mardi, contre 21% lors de la dernière grande mobilisation le 5 décembre à la même heure, selon le compte Twitter du secrétaire d'Etat Olivier Dussopt.

12h45

A la veille de la présentation de la réforme, Edouard Philippe persiste et signe. Il n'y «aura pas d'annonces magiques» susceptibles de faire «cesser les manifestations», a-t-il dit ce midi aux députés LREM.

12h37

Un quart des cheminots (24,7%) étaient en grève contre la réforme des retraites mardi matin à la SNCF, où plus de trois quarts des conducteurs (77,3%) et plus de la moitié des contrôleurs (55,4%) étaient grévistes, a annoncé la direction.

11h43

Sept des huit raffineries françaises sont bloquées, selon la CGT.

11H21

Dénonçant un "mépris jupitérien", le patron des députés LR, Damien Abad, a demandé un débat mercredi à l'Assemblée nationale sur les retraites, dans la foulée des annonces du Premier ministre, ce qui lui a été refusé, a-t-on appris mardi de sources parlementaires.

10H48

10h10

La députée LREM Olivia Grégoire a souhaité mardi que la réforme des retraites ne se transforme pas en "réformette", mettant en garde sur le nombre de "régimes spécifiques" qui pourraient voir le jour au terme des "concessions" qu'Edouard Philippe devrait annoncer mercredi. Après ces annonces sur "l'architecture" de la réforme, "on en saura beaucoup plus sur le comment", a assuré Mme Grégoire sur Public Sénat, souhaitant qu'"on soit plus clair sur la retraite minimum, les régimes spéciaux, certaines spécificités, la fameuse clause du grand-père".

09h21

08h28

Une intersyndicale se tiendra mardi soir à l'issue de la manifestation parisienne prévue à partir de 13h30 entre Invalides et Denfert-Rochereau. Selon la CGT et FO, une nouvelle journée de mobilisation jeudi est «déjà en réflexion».

08h24

Pour cette nouvelle journée de mobilisation, les syndicats et les opposants politiques à la réforme des retraites veulent frapper un grand coup. «Ce mardi, ça va être la grosse, grosse vague», a prédit Jean-Luc Mélenchon. Pour mémoire, 800.000 personnes avaient manifesté jeudi 5 décembre.

08h13

Environ 12,5% des enseignants du premier degré devraient être en grève en France mardi, a indiqué le ministre de l'Education nationale sur France Inter. «C'est très différent d'une région à l'autre, Paris en particulier dénote par un taux de grève plus important, autour de 35%», a ajouté Jean-Michel Blanquer. Jeudi 5 décembre, un peu plus de la moitié des enseignants du primaire étaient grévistes.

08h02

On s'approche peu à peu des 400 km de bouchons cumulés (396 exactement) en Île-de-France.

07H

Un coup d'oeil sur les prévisions de trafic de ce mardi. Les Franciliens devront prendre leur mal en patience : à la RATP, où 10 lignes de métro seront closes. A la SNCF, seuls 20% des TGV et Transilien pourront circuler, et quelque 25% des vols intérieurs et 10% des moyens courriers d'Air France sont annulés, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) ayant demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vol.

LUNDI 9 DECEMBRE

21H45

Le leader de La France insoumise a pronostiqué que la deuxième journée manifestation contre la réforme des retraites du gouvernement, mardi, allait être une «grosse vague». «J'invite tout le monde à faire grève, à participer aux marches, à faire effet de submersion» sur le gouvernement, a-t-il dit.

20h03

Le Premier ministre Edouard Philippe sera l'invité du JT de 20 heures de TF1 mercredi, après son intervention à la mi-journée, pour s'exprimer sur la controversée réforme des retraites, a annoncé lundi la chaîne privée dans un communiqué. L'annonce de cette intervention intervient alors que le mouvement de grève s'est poursuivi massivement lundi dans les transports publics, en particulier à Paris, et qu'une nouvelle journée de manifestations est prévue mardi.

19H07

Quatre syndicats de la vaste branche du transport routier et de la logistique appellent les salariés à faire grève le 16 décembre pour réclamer de meilleures conditions de travail et de salaire, a appris lundi l'AFP. «Des actions sous forme de rassemblements, de blocages ou autre, auront lieu dans toutes les régions de France», a annoncé dans un tract l'UFR-CFDT, premier syndicat de la branche.

17H56

La grève à la RATP a été reconduite au moins jusqu'à mercredi, lors d'assemblées générales de salariés organisées lundi, au cinquième jour de la grève illimitée contre la réforme des retraites, a-t-on appris de sources concordantes.

«Les assemblées générales ce (lundi) matin ont voté la prolongation de la grève jusqu'à au moins mercredi», a déclaré Philippe Martin, directeur général adjoint de la RATP, tandis que des sources syndicales interrogées par l'AFP ont fait état de reconductions votées jusqu'à mercredi, jeudi ou vendredi inclus.

17H30

Plusieurs musées sont partiellement fermés lundi et des spectacles annulés. Interrogés sur leur programmation et heures d'ouverture dans les jours prochains, les services de communication des musées disent souvent ne pas être en mesure de savoir ce que leur personnel déciderait, notamment mardi et mercredi.

16H45

Pour la journée du mardi 10 décembre, la RATP prévoit un trafic similaire à aujourd’hui avec de fortes perturbations sur les réseaux Métro et RER.

Le RER A circulera à raison d’1 train sur 2 en heures de pointe et le RER B à hauteur d’1 train sur 3.

Les lignes 1, 14 et Orlyval, automatisés, fonctionneront normalement et toute la journée. Les lignes 4, 7, 8, 9 et 11 seront assurées partiellement aux heures de pointe. Les 10 lignes de métro suivantes seront en revanche totalement fermées : 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 12 et 13. Seules les lignes 1 et 14 et l'Orlyval,  circuleront sans perturbation. 

Le réseau de surface (Bus et Tramway) sera quant à lui assuré à plus de 50%.

En l’état des prévisions et compte tenu du fort risque de saturation du réseau, la RATP invite tous les voyageurs qui en ont la possibilité à différer leurs déplacements ou à privilégier un autre mode de transport.

Le trafic pour la journée du mercredi 11 décembre devrait être également extrêmement perturbé avec une offre similaire à celle du mardi 10 décembre sur les réseaux Métro et RER. L’entreprise sera en mesure de communiquer plus précisément ses prévisions demain à 17h.

16H38

La SNCF publie ses prévisions de trafic pour demain (à voir sur ce PDF). 

Pour les TGV, elle annonce un trafic «très perturbé» demain :

• Sur l'axe Est : 1 train sur 5

• Sur l'axe Atlantique : 1 train sur 4

• Sur l'axe Nord : 1 train sur 4

• Sur l'axe sud-est : 1 train sur 5

• Sur les intersecteurs : 1 train sur 10

• Pour les Ouigo : 1 train sur 6

Côté TER, la SNCF prévoit 3 circulations sur 10 en moyenne. Ces liaisons seront «essentiellement assurées par bus», précise la compagnie ferroviaire.

La SNCF «recommande aux voyageurs qui le peuvent d’annuler ou de reporter leurs déplacements prévus» demain.

15H37

La compagnie Air France a annoncé lundi l'annulation d'environ 25% de ses vols intérieurs et de 10% de ses vols moyen-courrier pour mardi, alors que la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme face à la grève contre la réforme des retraites. «Une nouvelle fois, la DGAC nous a demandé de réduire notre programme de vols à hauteur de 20% pour la journée du 10 décembre», a déclaré à l'AFP un porte-parole de la compagnie tricolore. «Dans ce cadre, Air France prévoit d'assurer 100% de ses vols long-courrier, près de 90% de ses vols moyen-courrier et près de 75% de ses vols domestiques» mardi, a-t-il précisé.

15h06

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a annoncé lundi avoir demandé aux compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols mardi, date de la deuxième journée d'appel à une grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites en France.

13h48

77,3 % des conducteurs de la SNCF ont fait grève ce lundi. Ils restent fortement mobilisés alors que le taux global de grévistes baisse à 17% des personnels de la compagnie ferroviaire. 

Ils étaient aussi 58,4 % des contrôleurs et 21,9 % des aiguilleurs à débrayer en ce début de semaine.

12h28

Prévue ce mardi à 13h30, la nouvelle manifestation contre la réforme des retraites partira de la place Vauban pour rejoindre la place Denfert-Rochereau.

11h17

L'eurodéputé Nicolas Bay, membre de la direction du Rassemblement national, a estimé sur Sud Radio que la prolongation des grèves dans les transports n'était pas "le meilleur moyen de mobiliser les Français" contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron. 

09h03

Emmanuel Macron et Edouard Philippe recevront finalement mardi soir, et non pas lundi pour un déjeuner, les ministres les plus concernés par la réforme des retraites ainsi que des dirigeants de la majorité, a indiqué Gilles Le Gendre, patron des députés LREM.

08H08

620 km de bouchons à 08h en Île-de-France.

capture_decran_2019-12-09_a_08_5dedf2fe4c36d.jpg

07h57

Sept des 25 "centres bus" de la RATP étaient bloqués lundi matin par des grévistes, seul un tiers des bus circulant en conséquence contre la moitié prévue dimanche soir par la régie autonome, a indiqué un porte-parole.

07h40

A 7h40, on comptait 550 km de bouchons cumulés en Ile-de-France.

07h37

Pour rappel...

07h00

Il y a déjà 400 km de bouchons cumulés partout en Ile-de-France.

dimanche 8 décembre

17h30

Prévisions pour lundi : 

- RER : un train sur deux sur la A en heure de pointe, un sur trois pour la B. 

Les lignes 4,7,8 et 9 sont assurées partiellement en heure de pointe. L'exploitation de l'ouest de la ligne 9 sera assurée.  

16h40

Le trafic SNCF sera en légère amélioration mais encore «très perturbé» lundi avec seulement un TGV et un Transilien (RER SNCF et trains de la banlieue parisienne) sur cinq en circulation, a annoncé dimanche la direction.

Sur le réseau des TER, il y aura trois liaisons sur dix, «essentiellement assurées par bus», a précisé la direction dans un communiqué. Le groupe prévoit un train Intercités sur cinq «en moyenne», tandis que le trafic international sera «très perturbé».

La SNCF n'attend «pas d'amélioration mardi», compte tenu de la journée de mobilisation contre la réforme des retraites, a précisé lors d'un point-presse Agnès Ogier, porte-parole du groupe.

15h13

Les véhicules pratiquant le covoiturage seront autorisées lundi à circuler sur les voies bus et taxis des «grands axes qui arrivent sur Paris», alors que les transports publics devraient rester très perturbés, a annoncé dimanche la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne.

La mesure s'appliquera «à partir de trois personnes dans la voiture», débutera «à cinq heures du matin» et pourra être reconduite les prochaines jours, a précisé le ministère. Les voies accessibles seront signalées aux automobilistes via les panneaux d'information lumineux.

Les axes concernés sont «l'A1, l'A6A, l'A10 et l'A12», a détaillé le secrétaire d'Etat aux transports Jean-Baptiste Djebbari sur Twitter. La mesure ne s'appliquera en revanche pas à l'intérieur de la capitale, où «plus de 50% du service de bus est assuré», selon Elisabeth Borne.

14h41

«Je soutiens toutes les bonnes réformes, je soutiens toutes les réformes qui font progresser notre pays quitte à ce qu’elles soient difficiles», a déclaré Eric Woerth, député LR de l'Oise et président de la commission des finances de l'Assemblée nationale. Invité dans #LeGrandRDV, l'homme politique a précisé que «65 ans est l'âge de départ à la retraite dans la plupart des pays».

14h09

Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a estimé ce dimanche que si le gouvernement n'a pas la courage d'annoncer mercredi un allongement de l'âge de départ à 64 puis 65 ans, la réforme des retraites ne pourra pas être juste. «Je vous dis très clairement, et le gouvernement ne l'est pas, en 2030, si vous n'avez pas deux années d'activité en plus, on ne pourra pas payer les retraites de tout le monde, les pensions baisseront immanquablement et je ne le veux pas», a-t-il déclaré.

10h00

Le leader de la CGT, Philippe Martinez, se félicite du succès de la grève du 5 décembre dans une interview au Journal du Dimanche (JDD). Selon lui, la contestation tiendra jusqu'au retrait de la réforme des retraites. Le secrétaire général de la CGT refuse de transiger. «Ce qui est inacceptable», explique-t-il, «c'est leur projet. Il n'y a rien de bon.»

07h00

Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe réuniront ce dimanche soir à l'Elysée les ministres concernés par le projet de réforme des retraites. Il s'agira d'une «réunion de travail avec le Premier ministre et les ministres concernés» en vue de la «préparation des échéances du début et milieu de semaine», a expliqué cette source.

Dimanche 8 décembre

21h31

Des réunions autour du projet gouvernemental de réforme des retraites se succèdent ce week-end à Matignon, ont indiqué, sans autre détail, les services du Premier ministre Edouard Philippe ce samedi. .

«Le Premier ministre continue ses consultations. Il a eu des réunions (samedi) et il en aura (dimanche)», a déclaré l'entourage du chef du gouvernement. 

20h01

Plusieurs représentations prévues ce week-end à la Comédie-Française et à l'Opéra de Paris ont de nouveau été annulées, tandis que des musées parisiens n'ont ouvert que partiellement.

«En raison d'un mouvement de grève nationale, les représentations de Lear, Le Prince Igor et Bastien et Bastienne de ce samedi 07 décembre sont malheureusement annulées», a ainsi annoncé l'Opéra de Paris à la mi-journée sur Twitter.

«Attention : en raison d'un mouvement de grève suivi par une partie des personnels de la Comédie-Française (...), les représentations de La Puce à l'oreille programmées Salle Richelieu le samedi 7 à 20h30 et le dimanche 8 à 14h sont annulées», a averti pour sa part la Comédie-Française en milieu d'après-midi.

«Les représentations au Théâtre du Vieux-Colombier et du Studio-Théâtre sont maintenues», a-t-elle précisé.

19H45

En fin de journée, plusieurs dizaines de personnes ont répondu à un appel à se rassembler aux Halles pour «une convergence des colères» quand d'autres se sont dirigées sur les Grands boulevards, au centre de Paris. Ces manifestations sauvages ont été progressivement dispersées par les forces de l'ordre avant le début de la soirée.

18H04

Des manifestants se trouvent actuellement au forum des Halles, à Paris. Les forces de l'ordre interviennent. Les halles sont fermées et évacuées. 

17H51

La RATP prévoit un trafic toujours «extrêmement perturbé» dimanche et lundi, avec même 14 lignes de métro sur 16 fermées dimanche et 10 lundi. 

Le trafic sera «normal» dimanche et lundi sur les lignes automatiques 1 et 14 du métro, la ligne Orlyval qui dessert l'aéroport d'Orly, ainsi que les lignes de bus Orlybus et Roissybus, a indiqué la RATP dans un communiqué.

Dimanche, le RER A sera «fermé toute la journée», tandis que le trafic du RER B sera «très fortement perturbé». En revanche, la moitié des bus et deux tramways sur trois, «en moyenne», circuleront dimanche.

17h28

Quelque 2.800 personnes, selon la préfecture, ont défilé samedi à Nantes contre la réforme des retraites et la précarité, lors d'une manifestation tendue marquée par des heurts entre forces de l'ordre et manifestants.

 La préfecture de Loire-Atlantique, a fait état d'une manifestation «assez tendue». «Il y a 2.800 personnes dont 500 radicaux de l'ultra-gauche, et des black blocks», et «ce sont ces ultras qui commettent les violences», a-t-elle indiqué soulignant que les premières violences ont commencé «avant même le début de la manifestation»

16H46

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a jugé samedi que le gouvernement faisait «tout pour que la mobilisation et les grèves durent» contre la réforme des retraites, alors qu'il s'exprimait au départ d'une manifestation de chômeurs et précaires à Paris.

«Le Premier ministre avait besoin de resserrer les boulons parce qu'il y a une vraie cacophonie au niveau gouvernemental», a estimé devant la presse le dirigeant cégétiste, en tête d'un cortège qui rassemblait entre Montparnasse et Invalides plusieurs centaines de personnes.

Edouard Philippe, qui présentera mercredi en détail la réforme des retraites, a «parlé hier (vendredi) pour préciser un certain nombre de choses mais sur le fond» il «n'a pas dit qu'il retirait son projet», a déploré le numéro un de la CGT. «Il fait tout pour que la mobilisation et les grèves durent», a-t-il ajouté. 

16H25

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a pris samedi deux arrêtés concernant la nouvelle journée de mobilisation mardi contre la réforme des retraites, l'un portant sur la fermeture des commerces, l'autre sur des interdictions de périmètres.

Comme jeudi dernier, le préfet a pris un arrêté obligeant les commerces et établissements situés sur le parcours - de la place Vauban (7e) à la place Denfer-Rochereau (14e)- à fermer le temps de la manifestation.

Il demande également aux propriétaires ou gérants de prendre des «moyens de protection de leurs établissements contre les dégradations et les pillages», de fermer leurs terrasses et d'enlever tous les objets et mobiliers qui pourraient servir de projectiles.

Le stationnement est également interdit sur le parcours du cortège.

Le préfet de police a en outre pris un arrêté d'interdiction de circulation et de manifestation pour les périmètres autour de l'Elysée et du ministère de l'Intérieur, dans les secteurs de L'Assemblée nationale, de l'Hôtel de Matignon et de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris.

15h37

Environ un millier de gilets jaunes manifestent samedi dans le sud de Paris dans une ambiance émaillée de quelques tensions et sous haute surveillance policière.

Peu après 14H00, au niveau de l'avenue du Maine, dans le quartier de Montparnasse, des incidents entre manifestants et policiers ont brièvement perturbé le cortège qui voulait dévier de l'itinéraire déclaré en préfecture pour cet acte 56, qui intervient entre deux journées de mobilisation contre la réforme des retraites.

15H08

Les trois premiers syndicats représentatifs à la SNCF, la CGT-Cheminots, l'Unsa ferroviaire et SUD-Rail, ont appelé, samedi 7 décembre, à amplifier la mobilisation contre la réforme des retraites, à l'issue d'une intersyndicale au siège de la CGT, à Montreuil.

«Nous appelons à la poursuite du mouvement ce week-end et au renforcement du mouvement à partir de lundi pour bien matérialiser auprès du gouvernement que nous voulons le retrait de son projet par points», a déclaré à la presse Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-Cheminots, premier syndicat de la SNCF. «Il faut poser dans toutes les entreprises la question de la grève et de la reconduction de la grève», a-t-il ajouté. Jusqu'aux vacances de Noël ? «On espère que le gouvernement aura répondu avant cette date», mais «les cheminots ne se fixent pas de limites», a-t-il répondu.

14H55

Un rassemblement est en cours à Montparnasse pour une manifestation contre le chômage et la précarité. 

14H46

La manifestation des «gilets jaunes» a débuté à Paris. Ils doivent rallier la porte de Versailles depuis Bercy, en passant par la gare d'Austerlitz et la place Denfert-Rochereau.

14H17

«Il n'y a rien à négocier, on n'en veut pas de ce système de retraite à points ; nous on n'en veut pas. On veut qu'Edouard Philippe entende les Français et retire sa réforme», a lancé Bruno Poncet, secrétaire fédéral du syndicat SUD-Rail, sur France Inter. «Il n'y aura pas de compromis», a-t-il ajouté. 

13H07

«Nous avons organisé cette manifestation tout simplement parce que les entreprises, les PME, du transport routier français sont en colère», a expliqué à franceinfo Alexis Gibert, du syndicat OTRE, à l'origine de la mobilisation des routiers.

11H35

Le gouvernement devra «obligatoirement» reculer sur la réforme des retraites, a pronostiqué samedi la présidente de Génération Ecologie Delphine Batho, en dénonçant «un recul des droits» qui «aggrave les inégalités» femmes/hommes. En prenant la parole vendredi, Edouard Philippe a «essayé de gagner du temps» mais «vu la profondeur du mouvement» et la «détermination» des manifestants, «le gouvernement sera conduit obligatoirement, de façon assumée ou plus ou moins déguisée, à reculer sur cette réforme», a affirmé la députée des Deux-Sèvres samedi sur France Inter.

10H32

Des routiers membres de l'Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE) bloquaient samedi plusieurs grands axes à travers la France afin de protester contre la hausse de leurs taxes sur le gazole, prévue par le gouvernement.

Ces opérations, avec quinze points de blocage prévus principalement sur des routes à forte circulation de poids lourds étrangers, doivent prendre fin d'ici à la fin de l'après-midi, a précisé à l'AFP Jean-Marc Rivera, délégué général de l'OTRE.

Les blocages, mis en oeuvre à partir de 07H00, sont désormais tous en place depuis 10H30, occasionnant sur certains axes de fortes perturbations notamment en Ile-de-France, sur l'autoroute A7 en Rhône-Alpes, dans la région Occitanie sur l'autoroute A75, dans l'Aveyron et autour de l'agglomération toulousaine, a déclaré M. Rivera.

Des barrages filtrants et opérations escargots provoquaient plusieurs kilomètres de bouchons à plusieurs endroits dans l'hexagone. Des camions ont notamment bloqué les trois voies de l'autoroute A8 en direction de Lyon au niveau d'Aix-en-Provence, où quatre entrées sur l'autoroute ont été interdites, selon le Centre opérationnel de crise.

Un barrage filtrant a aussi été installé sur l'A7 dans le sens Valence-Lyon, à la hauteur de Chasse-sur-Rhône. Les barrages ayant commencé dès 07H00 du matin devraient être levés en milieu d'après-midi, les autres dureront jusqu'à la fin de journée et cesseront dès la nuit tombée "pour ne prendre aucun risque pour la sécurité", a déclaré le délégué général de l'OTRE.

09H02

Les perturbations se poursuivent ce samedi sur les rails et sur la route. Elles s'accompagnent aussi de manifestations partout en France, auxquelles se joindront des «gilets jaunes».

Vendredi 6 décembre

22H31

Dans les airs, Air France a dû annuler vendredi 30% de ses vols intérieurs et 10% de ses moyen-courriers, EasyJet, Transavia et Ryanair laissant également des avions au sol. Les compagnies aériennes ont été priées de réduire de 20% leur programme. 

La journée de samedi devrait être plus calme : seuls des retards et perturbations sont à prévoir, selon des prévisions de la Direction générale de l'aviation civil.

21H12

Les routes de l'agglomération parisienne totalisaient près de 600 km de bouchons, à 18H. C'est le double de moyenne habituelle. 

20H28

La SNCF a appelé vendredi soir les Franciliens à éviter les trains de banlieue lundi, au cinquième jour de la grève des transports, l'affluence attendue pouvant rendre les gares dangereuses.

«On se dit que lundi, il y aura plus d'affluence qu'aujourd'hui», a exposé à l'AFP le directeur général de SNCF Transilien, Alain Krakovitch. 

«Comme le nombre de trains qui circuleront sera à peu près équivalent à celui d'aujourd'hui --peut-être un petit peu plus mais pas beaucoup plus--, on se dit que lundi, si on ne communique pas de façon très puissante à nos clients qu'il ne faut pas venir en gare, on risque d'avoir un problème de sécurité», a-t-il ajouté.

La SNCF prévoit lundi au maximum 4 trains par heure sur certaines lignes de RER contre 20 habituellement.

17h56

Un éclairage intéressant. Bebop  un agrégateur et comparateur de prix en temps réel de taxis et de VTC, a constaté, depuis le début de la grève du jeudi 5 décembre, une hausse significative des prix pratiqués par les VTC. 

fb75e616e1804ce5ab3e61ad90eb3a76_5dea89d61f394.png

17h07

5 TGV sur 6 seront annulés ce week-end. Le trafic ferroviaire restera «très perturbé» samedi et dimanche par la grève contre la réforme des retraites, a annoncé vendredi la direction de la SNCF, avec 5 TGV sur 6 annulés et 85% des Transilien supprimés. Sur les lignes TER, seule 1 circulation sur dix en moyenne samedi et 2 sur dix en moyenne dimanche seront assurées, essentiellement par bus.

16h34

La SNCF et la RATP n'attendent pas d'amélioration notable lundi sur leurs réseaux. «D'après les premières remontées du terrain, nous pouvons malheureusement d'ores et déjà affirmer que la journée de lundi sera toujours très difficile pour nos clients», a indiqué un porte-parole de la SNCF.  La SNCF assurait en moyenne vendredi 10% du trafic, 15% des trains de banlieue d'Ile-de-France (Transilien) et 30% des liaisons TER --le plus souvent avec des autocars de substitution.

15H59

Edouard Philippe présentera mercredi «l'intégralité du projet de réforme des retraites du gouvernement».

15h57

«Je pense que la mise en place d'un système universel des retraites mérite un débat éclairé», a dit Edouard Philippe.

15h55

«Ma logique n'est pas celle de la confrontation», vient de déclarer le Premier ministre.

15h53

Edouard Philippe a pris la parole depuis Matignon.

14H05

Le Premier ministre Edouard Philippe s'exprimera vendredi à 15h30 pour «faire un point sur la mobilisation sociale» contre la réforme des retraites, et pour détailler le calendrier des prochains jours, a indiqué Matignon. Le chef du gouvernement doit présenter en milieu de semaine prochaine l'architecture générale de la réforme. La prise de parole de vendredi après-midi intervient alors que la grève se poursuit, au lendemain d'une mobilisation qui a vu au moins 800.000 personnes, selon l'Intérieur, manifester en France.

12h54

Le taux de grévistes mesuré vendredi à la SNCF est de 31,8% en moyenne, en recul par rapport à jeudi, avec toutefois une mobilisation plus prononcée des conducteurs et contrôleurs contre la réforme des retraites, a annoncé la direction du groupe ferroviaire.

Parmi les conducteurs, 87,2% étaient en grève vendredi matin, contre 85,7% la veille, tandis que 80% des contrôleurs (contre 73,3%) et 45,3% (contre 57%) des aiguilleurs ont répondu à l'appel à poursuivre le mouvement. 

12h00

L'intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU et quatre organisations de jeunesse appellent à une nouvelle journée d'action interprofessionnelle mardi. 

9h45

Le taux de grévistes dans l'Education nationale est de «10%, peut-être même un peu moins» ce vendredi, a indiqué Jean-Michel Blanquer. 

08h43

La ministre des Solidarités Agnès Buzyn a annoncé qu'elle recevrait lundi avec le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye tous les partenaires sociaux. «Aujourd'hui nous continuons et nous terminons les concertations avec les partenaires sociaux, nous les recevrons tous au ministère des Solidarités et de la Santé lundi avec le haut-commissaire aux Retraites», a-t-elle déclaré sur Europe 1, expliquant que la «colère des Français» qui s'est exprimée la veille avait été «entendue».

07h35

Contrairement à la veille, où la circulation en Ile-de-France n'avait jamais été aussi fluide, de très importants ralentissements sont à noter ce vendredi. A 7h30, Sytadin relevait 293 km de bouchons. 

capture_decran_2019-12-06_a_07.36.51_copie_5de9f763b380f.jpg

06h30

Au deuxième jour de la grève, la journée s'annonce de nouveau très compliquée. Les transports seront en effet de nouveau très perturbés. 

Jeudi 5 décembre

21h52

La grève contre la réforme des retraites a été suivie par "50 à 60% des salariés d'EDF", selon la CGT, tandis que la direction faisait état de 41,4% de l'effectif total d'EDF SA en grève pour la journée. A Enedis, 60,37% des salariés présents, et 52,5% de l'effectif total étaient en grève, a indiqué la direction.

21h33

Plus d'un fonctionnaire sur quatre était en grève jeudi à 18H00 (26% exactement) contre la réforme des retraites, selon les services du secrétaire d'Etat Olivier Dussopt, tandis que la CGT estime à 45% le taux de grévistes dans la seule fonction publique d'Etat. Selon le ministère, 32,82% d'agents publics étaient en grève dans la fonction publique d'Etat, une moyenne pondérée qui recouvre des taux plus élevés dans l'éducation (42,65%), une proportion de 20,38% dans les ministères hors Education nationale et 13,30% chez les exploitants publics (comme La Poste).

19h47

Quelque 806.000 personnes, ont manifesté jeudi en France, dont 65.000 à Paris, contre la réforme des retraites envisagée par le gouvernement, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

19h26

Plus de 1,5 million de personnes ont manifesté ce jeudi partout en France, annonce la CGT.

18H47

A Paris, les heurts entre manifestants et forces de police se concentrent essentiellement place de la Nation.

18h03

Au moins 33.000 personnes à Toulouse, 25.000 à Marseille, 20.000 à Lyon, Montpellier et Bordeaux : plus de 510.000 personnes ont manifesté dans quelque 70 villes en France contre la réforme des retraites, selon les comptages transmis par la police ou les préfectures. Ce décompte provisoire effectué par l'AFP ne prend pas en compte la manifestation parisienne.

17h49

16h57

Malgré un courrier de Christophe Castaner mercredi soir pour les rassurer, les syndicats de police ont maintenu leur mouvement jeudi en bloquant des commissariats lors de la mobilisation contre le projet de réforme des retraites. "Le courrier a plutôt agacé la veille d'une mobilisation en restant vague et en ne s'engageant en rien", a déclaré Fabien Vanhemelryck, secrétaire général du syndicat Alliance. Jeudi, plusieurs commissariats ont fonctionné en service minimum ou ont été bloqués quelques heures. Devant le commissariat de Bobigny (Seine-Saint-Denis), une banderole portant l'inscription "Christophe, service minimum jusqu'à nos retraites, ça va être long" a été déployée.

16h41

16h40

16h06

Des tensions ont éclaté à Paris, notamment Boulevard de Magenta.

13H41

Plus de 180.000 personnes ont manifesté jeudi dans une trentaine de villes en France contre la réforme des retraites, selon des chiffres communiqués par la police ou les préfectures et que l'AFP a additionnés à la mi-journée.

Parmi les mobilisations massives, les autorités ont compté 20.000 personnes à Montpellier, 19.000 à Nantes, 15.000 à Clermont-Ferrand, 10.500 à Tours, 10.000 à Rennes. Ces chiffres n'incluent pas la manifestation à Lyon - où l'AFP a constaté une mobilisation très importante mais ne disposait pas de chiffre -, ni de Marseille et Paris où le cortège devait s'élancer à 14h.

13H29

Alors que les salariés de l'entreprise ferroviaire ont commencé leur débrayage ce jeudi matin, les assemblées générales de grévistes ont déjà voté la reconduite du mouvement jusqu'à lundi inclus, selon les syndicats.

13H20

La préfecture de police de Paris annonce 18 interpellations et 3.119 contrôles préventifs à la mi-journée.

12h15

A la SNCF, la direction évoque 55,56% des grévistes en moyenne, 85,7% des conducteurs et 73,3% des contrôleurs. 

12h08

Emmanuel Macron est «calme et déterminé» face au mouvement de contestation de la réforme des retraites dont «l'architecture générale» sera annoncée en milieu de semaine prochaine par le Premier ministre, a indiqué l'Elysée mercredi. «Le chef de l'Etat est calme et déterminé à mener cette réforme, dans l'écoute et la consultation», «il est attentif au respect de l'ordre public et aux désagrements subis par les Français», selon la présidence.

«Le Haut Commissaire Jean-Paul Delevoye achèvera les consultations avec les partenaires sociaux en début de semaine et s'exprimera pour effectuer une synthese de ces discussions, puis le Premier ministre s'exprimera vers le milieu de la semaine prochaine sur l'architecture générale de la réforme», a précisé l'Elysée.

12h00

Selon les chiffres de l'Education nationale, le taux d'enseignants grévistes s'élève à 51,15% dans le primaire et 42,32% dans le secondaire. 

11h45

A Marseille, la manifestation a commencé, en présence du leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon. 

11h05

Sept des huit raffineries sont en grève, fait savoir Emmanuel Lépine, secrétaire fédéral CGT Chimie. 

Les raffineries opérées par Total à Donges (Loire-Atlantique), Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime), Grandpuits (Seine-et-Marne), Feyzin (métropole de Lyon) et La Mède (Bouches-du-Rhône) sont en grève, a précisé cette source. La raffinerie Esso de Fos-sur-Mer et celle de Petroinéos à Lavera, également sur l'étang de Berre (Bouches-du-Rhône), sont aussi à l'arrêt, selon ce syndicaliste.

10h31

Les forces de l'ordre sont intervenues à Rouen pour évacuer un rond-point bloqué par des gilets jaunes. «Il y a eu trois interpellations» et «quelques grenades (lacrymogènes) ont été utilisées», après «plusieurs sommations» car «ça ne bougeait pas», a indiqué à l'AFP le service de presse de la préfecture. 

9h15

Presque du jamais vu ! A 9h, Sytadin a enregistré moins de 50 kilomètres de bouchons sur les routes franciliennes. 

9h11

La Tour Eiffel est fermée au public ce jeudi. «Une partie du personnel de la Société d'exploitation de la Tour Eiffel (SETE) a fait savoir qu'elle prendrait part à cette journée d'action interprofessionnelle», peut-on lire dans un communiqué. Le parvis du monument est en revanche toujours accessible. 

8h52

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari a affirmé sur RTL que la maire de Paris, Anne Hidalgo, s'opposait à ce que les «cars Macron» desservent plus de points dans Paris. 

8h30

La circulation en Ile-de-France s'est considérablement améliorée. A 8h30, il fallait compter sur moins de 100 km de bouchons. Habituellement, la moyenne est plutôt de 250 km à cette heure-ci. 

07h00

La circulation en Ile-de-France commence à se densifier. A 7h, 153 kilomètres de bouchons étaient rencensés par Sytadin. 

06h00

Le point sur les perturbations dans les transports. 

Mercredi 4 décembre

22h47

 La maire de Paris a dénoncé mercredi les propos "inélégants" du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui avait déploré dans la matinée le manque d'accueil dans les écoles de la capitale jeudi lors de la grève contre la réforme des retraites. Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo (PS), a fustigé une "tentative de détournement des responsabilités du gouvernement, pour le moins inélégante". "La réalité des difficultés des Parisiens demain c'est qu'il y a 78% des enseignants à Paris qui sont grévistes et ils le sont contre une réforme du gouvernement. C'est lui (Jean-Michel Blanquer) qui a un problème, pas nous", a-t-il insisté lors d'une conférence de presse.

20H08

A la veille de la grève interprofessionnelle, environ 560 kilomètres ont été enregistrés par le réseau Sytadin.

19h13

Le parcours de la manifestation parisienne de jeudi contre la réforme des retraites est "très compliqué" à sécuriser, s'est inquiété mercredi le numéro un de la CGT-Cheminots, Laurent Brun, qui craint une "volonté de l'État de faire régner la terreur dans les manifestations", en faisant charger les CRS pour lutter contre les casseurs. "Le départ qui a été imposé à Paris, de Gare de l'Est, il est très compliqué pour la sécurisation de la manifestation", a souligné M. Brun sur franceinfo.

17h55

La FSU, premier syndicat chez les enseignants, a prédit mercredi une "mobilisation massive" et estimé qu'il n'était "pas question de lâcher sur la question des retraites", à la veille de la journée de manifestations et de grèves. "70% des enseignants du primaire se sont déclarés en grève, et les taux dans le secondaire devraient être voisins, je n'ai jamais vu ça", a indiqué Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, lors d'un point presse en amont du congrès de son organisation, du 9 au 13 décembre à Clermont-Ferrand.

16h02

Le chef de file des LR au Sénat, Bruno Retailleau, a indiqué mercredi avoir déposé sa proposition de loi de "service minimum garanti" dans les transports en cas de grève, en défendant un principe de "réquisitions" pour assurer "un tiers du service aux heures de pointe". Son texte, déposé mardi, n'a quasiment aucune chance d'être voté, notamment à l'Assemblée où la droite est minoritaire, et prend surtout une valeur symbolique avant le mouvement social de jeudi contre la réforme des retraites. Le gouvernement a d'ailleurs accusé le sénateur de faire une proposition "pas très sérieuse" et "assez largement incantatoire".

13H38

Ce mercredi, à 15h45, Didier Lallement, préfet de Police, présentera, lors d’une conférence de presse, le dispositif de sécurisation mis en place par la préfecture de Police pour la journée du jeudi 5 décembre.

11H25

Le taux de grévistes dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites est prévu à «55% pour l'ensemble de la France» avec de grandes variations sur l'ensemble du territoire, puisqu'il sera compris «entre 35%» et «78% à Paris», a déclaré le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer lors d'un point presse au rectorat de Paris. 

«D'après nos estimations environ 30% des écoles pourront assurer» un service minimal d'accueil, «pour le reste ça dépend de ce que les communes sont en mesure de faire au cas par cas», a-t-il ajouté.

10H51

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé mercredi que 245 rassemblements et manifestations avaient été déclarés dans toute la France pour la journée de mobilisation de jeudi contre la réforme des retraites.

10H24

La compagnie aérienne britannique EasyJet a annoncé mercredi l'annulation d'une partie de son programme français de jeudi, soit 233 vols intérieurs et moyen-courrier supprimés, en raison de la grève contre la réforme des retraites prévue en France. «233 vols ont été annulés, dont 70 touchent le Royaume-Uni», a indiqué dans une déclaration écrite à l'AFP la compagnie, sans préciser la proportion de ses vols touchée. EasyJet s'attend «également à ce que d'autres vols subissent des retards» et conseille à ses clients de vérifier l'état de leurs vols.

6h00

Air France prévoit l'annulation de 30% de ses vols intérieurs et 15% de ses vols moyen-courrier jeudi. Des retards et des annulations de dernière minute ne sont toutefois «pas à exclure», a souligné un porte-parole de la compagnie. 

Mardi 3 décembre

19h30

Les premières perturbations à la SNCF sont attendues mercredi à 19h.

19h23

Le président du parti Les Républicains, Christian Jacob, s'est dit opposé à un système de retraites "par points" comme envisagé par le gouvernement mais également contre un "blocage" du pays par les grévistes qui contesteront jeudi la réforme des retraites. "Personne aujourd'hui ne peut souhaiter le blocage de notre économie. On a déjà vu ce que donnait la méthode Macron il y a un an avec les gilets jaunes. Personne n'a envie que ça recommence", a affirmé sur RTL le patron de LR, avant une journée de grèves et de manifestations qui s'annonce massive jeudi contre la réforme des retraites.

17h12

11 lignes de métro seront fermées à Paris jeudi.

16h43

La DGAC a indiqué que 20% des vols seraient annulés sur le territoire français jeudi.

16H31

Edouard Philippe a récusé mardi avoir «critiqué ou dénigré» les bénéficiaires des régimes spéciaux, qui «ne sont pas dans une situation irrégulière», à l'avant-veille d'une grève contre la réforme des retraites prévoyant la disparition de ces régimes. "Vous ne m'avez jamais entendu critiquer ou dénigrer ceux qui relevaient d'un autre régime que le régime général. Jamais", a lancé le Premier ministre au député PCF Pierre Dharréville, qui l'interpellait lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée.

16h25

La SNCF a dévoilé ses prévisions de trafic pour jeudi. Comme prévu, peu de train devrait rouler. Ainsi, seulement 3% des TER ainsi que 10% des TGV et des Transilien seront en circulation.

07h10

A deux jours du redouté 5 décembre, la mobilisation s'annonce massive. Outre les cheminots, les enseignats, les étudiants, les policiers, les éboueurs, les avocats, les partis d'oppositions, les gilets jaunes... appellent à la grève jeudi. 

Lundi 2 décembre

22h32

Une centaine de CRS ont déposé lundi symboliquement casques et matraques, devant la caserne de Chevilly-Larue (Val-de-Marne), pour demander le maintien du régime spécifique des policiers dans le cadre de la future réforme des retraites.

22h21

Deux des principaux syndicats policiers appellent lundi à des «actions reconductibles» à partir du 5 décembre pour le maintien de leur régime spécifique de retraite. Alliance et UNSA Police appellent dans un tract les policiers à s'engager dans des «actions reconductibles» si des réponses «ne sont pas apportées sur le maintien de [leur] statut spécial».

22h11

La CFDT-Cheminots, qui avait déposé un préavis de grève pour obtenir «des engagements clairs» du gouvernement, a appelé lundi «tous les cheminots à se mettre en grève reconductible» jeudi, faute d'avoir obtenu des réponses de l'exécutif, a-t-elle annoncé lundi. Le syndicat appelle dans un tract les salariés de la SNCF à «montrer au gouvernement leur détermination à défendre les spécificités de (leurs) métiers».

22h01

Des fédérations de l'Unsa appellent à un rassemblement contre la réforme des retraites jeudi en fin de matinée, devant le ministère de l'Économie et des Finances à Paris (XIIe arrondissement), a-t-on appris lundi auprès de cette union syndicale.

Vendredi 29 novembre

Jean-Paul Delevoye recevra tous les syndicats d’ici au 5 décembre

Jean-Paul Delevoye, le haut commissaire aux retraites, a confirmé qu'il s'apprêtait à recevoir toutes les organisations syndicales, d'ici le 5 décembre, date de la grève.

«Je terminerai un peu avant le 5 décembre mes rencontres, pour faire en sorte que le 8, le 9 ou le 10 je puisse en présenter les conclusions au Premier ministre et de là, avant la fin de l’année, il précisera le projet, son architecture et le passage au Parlement», a-t-il expliqué ce 29 novembre.

Interrogé sur la «clause du grand-père» qui repousserait la réforme uniquement aux nouveaux entrants dans le monde du travail, Jean-Paul Delevoye a précisé que «cela fait partie des hypothèses mais sa généralisation effectivement est écartée».

Mercredi 27 novembre

LFI annule son assemblée représentative

La France insoumise a annoncé mercredi l'annulation de son assemblée représentative des 7 et 8 décembre en raison des difficultés pratiques posées par la grève reconductible du 5 décembre contre la réforme des retraites, mouvement social qu'elle soutient.

«Il n'apparait pas possible pour notre mouvement de tenir cet événement qui doit rassembler de nombreux Insoumis venant de tout le pays alors qu'ils pourraient être empêchés de se déplacer», indique la formation de Jean-Luc Mélenchon dans un communiqué.

SNCF, RATP... qui manifestera et pourquoi ?

Cheminots, gilets jaunes, soignants, étudiants, enseignants, pompiers, et même policiers... Soucieux d'imposer un «rapport de force» avec le gouvernement, de nombreux secteurs, soutenus par la plupart des syndicats, appellent à rejoindre la grève interprofessionnelle du 5 décembre contre la réforme des retraites et la précarité. Qui compte défiler, et pourquoi ? On vous explique tout dans cet article.

Quelles alternatives pour se rendre au travail en région parisienne ?

La tâche s'annonce compliquée pour tous ceux qui devront se rendre au travail lors de ce qui s'annonce déjà comme un «jeudi noir». Si la marche à pieds est impossible pour certains, l'explosion des mobilités «douces» et le free-floating peuvent faire office de solution pour d'autres. Voici une liste d'idées alternatives pour se déplacer.

Un service minimum dans les transports ?

Y aura-t-il vraiment «zéro métro, zéro RER», comme l'a affirmé un syndicat ? La plupart des transports publics pourraient être fermés ce jour-là, car contrairement aux idées reçues, il n'existe pas d'obligation légale de garantir la continuité du service en cas de grève générale. Les explications dans notre article.

À suivre aussi

Fait assez rare : il n'y a pas eu d'effet "heures de pointe" le 5 décembre dernier, à cause de la grève.
Mobilisation sociale La grève a-t-elle une incidence sur la pollution en région parisienne ?
Photo prise lors de la manifestation du jeudi 5 décembre dernier.
Mouvement social Grève du 10 décembre : quel est l'itinéraire de la manifestation à Paris ?
Grève : les cheminots mobilisés à Nantes
Mouvement social Grève : les cheminots mobilisés à Nantes

Ailleurs sur le web

Derniers articles