«Nous allons destituer ce fils de p...» : une élue démocrate s'en prend violemment à Donald Trump

La nouvelle élue démocrate, Rashida Tlaib, a promis, dans une vidéo, de «destituer ce fils de p***», qui n'est autre que le président Donald Trump. La nouvelle élue démocrate, Rashida Tlaib, s'en est violemment pris à Donald Trump, dans une vidéo. [SAUL LOEB / AFP]

Peu après sa prestation de serment, la nouvelle élue démocrate Rashida Tlaib s'est rendue à une fête organisée en son honneur, avec des partisans. Dans une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux, elle promet de «destituer ce fils de p...», qui n'est autre que le président Donald Trump. 

«Quand ton fils te regarde et te dit 'Regarde maman, tu as gagné, les tyrans ne gagnent pas', je lui ai répondu 'Chéri, ils ne gagnent pas, parce que nous allons y aller, et nous allons destituer ce fils de p...'», a-t-elle déclaré jeudi, face à un petit auditoire survolté. 

«trop de succès !», estime Donald Trump

Le principal intéressé s'est empressé de lui répondre sur Twitter, sans toutefois mentionner la nouvelle élue, ni la vidéo devenue virale aux États-Unis. «Comment voulez-vous destituer un président qui a gagné probablement la plus grande élection de tous les temps, qui n'a rien fait de mal (aucune collusion avec la Russie, ce sont les démocrates qui ont comploté), qui est à l'origine des deux meilleures années de tous les présidents, et qui est le républicain le plus populaire de l'histoire du parti, avec 93% ?», a-t-il demandé. 

«Ils veulent seulement me destituer parce qu'ils savent qu'ils ne gagneront pas en 2020, trop de succès !», a-t-il ajouté dans un autre tweet. 

La destitution de Donald Trump était l'un des arguments de campagne de cette ex-avocate Américano-Palestinienne, âgée de 42 ans, dans son Etat du Michigan. Et son inimitié pour l'ancien présentateur de téléréalité ne date pas d'hier : en 2016 déjà, à Détroit (Michigan), elle avait été arrêté pour avoir perturbé un discours de celui qui était encore dans la course à la Maison-Blanche. «Nos enfants méritent mieux», lui aurait-elle crié, avant d'être écartée manu militari. 

Elle a également exprimé son point de vue sur le chef d'Etat américain dans une tribune publiée jeudi matin dans le journal local, le Detroit Free Press : «Le président Donald Trump est une menace directe et sérieuse pour notre pays», peut-on notamment lire. «Chaque jour apporte son lot de dommages aux nombreuses personnes touchées par les actes de ce président [...] Il est temps de lancer une procédure de destitution maintenant», conclut-elle. 

Ces déclarations ont été qualifiées de «honteuses» par Donald Trump. «Je pense qu'elle s'est déshonorée et qu'elle a déshonoré sa famille», a-t-il commenté. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles