Une baleine morte découverte dans la forêt amazonienne

Le cétacé a été découvert à 15 mètres de la plage, près de l'embouchure du fleuve Amazone, au beau milieu de la jungle. Le cétacé a été découvert à 15 mètres de la plage, près de l'embouchure du fleuve Amazone, au beau milieu de la jungle. [YASUYOSHI CHIBA / AFP]

Une carcasse de baleine à bosse a été découverte dans la forêt amazonienne, ce vendredi 22 février. Un véritable mystère pour les scientifiques brésiliens, qui cherchent à savoir comment elle a pu arriver là.

«Nous avons remarqué sa présence à cause des charognards qui volaient au-dessus de la carcasse», a expliqué au site brésilien O Liberal Dirlene Silva, du département d'Etat brésilien chargé de l'environnement. Le cétacé de 8 mètres de long et de 10 tonnes a été retrouvé sur le dos, sans vie, à 15 mètres de la plage, près de l'embouchure du fleuve Amazone, au beau milieu de la jungle.

«Nous ne savons toujours pas comment cette baleine a atterri ici, mais nous supposons qu'elle nageait près du rivage et que la marée, qui a été importante ces derniers jours, l'a piégée et jetée dans les terres», a indiqué Renata Emin, présidente de l'ONG Bicho D'agua, dont les biologistes examinent actuellement l'animal afin de déterminer la cause de sa mort.

D'après les chercheurs, l'animal était déjà mort avant de s'échouer sur la rive. Pour certains, il aurait ingéré du plastique dans la mer, ce qui l'aurait affaibli face aux vagues puissantes, et aurait mené à son décès.

la baleine aurait perdu sa mère

Au-delà du mystère entourant la mort du cétacé se pose une autre question, également sans réponse à l'heure actuelle : «Qu'est-ce qu'une baleine à bosse faisait sur la côte nord du Brésil durant le mois de février ?», s'est interrogée Renata Emin, ajoutant qu'il s'agit d'«une observation très inhabituelle».

En effet, à cette période de l'année, ces animaux ont habituellement déjà migré du bassin de l'Amazone vers le sud, à plus de 6 000 kilomètres de là, pour rejoindre l'Antarctique.

«Nous pensons que la créature aurait voyagé avec sa mère et se serait perdue ou aurait été séparée au cours du cycle migratoire entre les deux continents», affirme la biologiste Renata Emin. Le spécimen était en effet âgé d'environ un an, ce qui rend cette théorie plausible. Il aurait paniqué et se serait échoué sur la rive, une théorie confirmée par l'absence de traces de blessure sur sa carcasse. L'autopsie, qui devrait durer une dizaine de jours, pourrait nous en dire plus sur cette mystérieuse affaire.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles