Des fossiles datant du jour où l'astéroïde a frappé la Terre il y a 66 millions d'années découverts

Un fossile de poisson parfaitement conservé et datant de 66 millions d'années, découvert par des chercheurs aux États-Unis. Un fossile de poisson parfaitement conservé et datant de 66 millions d'années, découvert par des chercheurs aux États-Unis. [Robert DePalma / Kansas University / AFP]

Une découverte majeure. Des scientifiques ont mis au jour aux Etats-Unis des fossiles de poissons tués le jour de l'impact, il y a 66 millions d'années, de l'astéroïde qui a provoqué l'extinction de 75 % de la vie sur Terre et peut-être de celle des dinosaures.

Ces fossiles «extrêmement bien conservés» de poissons et d'autres animaux ancestraux ont été trouvés sur un site du Dakota du Nord, à 3 000 kilomètres du cratère de Chicxulub, au Mexique, où l'impact avec l'astéroïde s'est produit.

Selon un communiqué de l'Université du Kansas, où les chercheurs ont leur quartier général, cette étude, à paraître lundi 1er avril dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences, offre «un instantané détaillé des terribles moments juste après l'impact de Chicxulub, l'événement connu le plus cataclysmique qui a frappé la Terre».

Ondes sismiques et vagues géantes

Selon les chercheurs, l'impact a provoqué des secousses sismiques. Celles-ci ont déclenché des vagues géantes dans une mer intérieure de ce qui est maintenant le Dakota du Nord, et ont atteint une rivière à proximité abritant des poissons. Des torrents d'eau et de débris se sont alors abattus sur eux.

Robert DePalma, l'auteur principal du rapport, a expliqué que ces déluges avaient laissé «un enchevêtrement de poissons d'eau douce, de vertébrés terrestres, d'arbres, de branches, de bûches, d'ammonites marines et d'autres créatures marines», fossilisés dans une couche de la roche découverte par les chercheurs.

«Au moins plusieurs specimen se révèlent être de nouvelles espèces, et d'autres sont les meilleurs exemplaires de leur genre», s'est réjoui Robert DePalma. «Nous regardons un enregistrement instant par instant de l'un des événements les plus importants de l'histoire de la Terre. Aucun autre site n'en porte la trace comme celui-là.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles