Von der Leyen, Michel, Lagarde... Qui sont les nouveaux visages de l'Union européenne ?

L'Allemande Ursula von der Leyen, le Belge Charles Michel et la Française Christine Lagarde sont trois des nouveaux dirigeants des institutions européennes. L'Allemande Ursula von der Leyen, le Belge Charles Michel et la Française Christine Lagarde sont trois des nouveaux dirigeants des institutions européennes. [PATRIK STOLLARZ / AFP, BENOIT DOPPAGNE / Belga / AFP, MANDEL NGAN / AFP ]

Après l'élection de la présidente de la Commission européenne, mardi 16 juillet, tous les postes-clés de l'UE sont désormais occupés. Ursula von der Leyen, Charles Michel, Christine Lagarde... Tour d'horizon des nouvelles têtes de l'Union.

Présidente de la commission européenne : Ursula von der leyen

000_1i83tx-min_5d1c86f3e2b05_0.jpg
(©John MACDOUGALL / AFP)

L'Allemande Ursula von der Leyen, 60 ans, a été élue de justesse par les eurodéputés, mardi 16 juillet, présidente de la Commission européenne, après avoir été désignée par les dirigeants européens au début du mois. Elle succédera le 1er novembre prochain au Luxembourgeois Jean-Claude Juncker à la tête du poste le plus important de l'Union.

Occupant auparavant le poste de ministre de la Défense en Allemagne, cette mère de sept enfants est francophile (elle parle couramment français), et est appréciée par Paris, notamment en raison d'une bonne coopération sur les questions de défense franco-allemande. Proche d'Angela Merkel, elle a été vue pendant un temps comme une successeure potentielle de la chancelière. Mais son bilan au ministère de la Défense, marqué par des scandales et une mauvaise gestion, a considérablement entaché son image.

Président du conseil européen : Charles Michel

000_1i8777-min_5d1c87a03cc18_0.jpg
(©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

A la présidence du Conseil européen (qui réunit les chefs d'Etat ou de gouvernement des Etats membres), les Vingt-Huit Etats membres de l'UE ont désigné Charles Michel, actuel Premier ministre belge de 43 ans, qui succède au Polonais Donald Tusk.

Libéral francophone, il a rapidement gravi les échelons, après une arrivée précoce en politique dans l'ombre de son père, l'ex-commissaire européen Louis Michel. Bon néerlandophone, il a accepté il y a cinq ans de gouverner au sein d'une coalition avec les nationalistes flamands de la N-VA, un parti qui prône dans ses statuts l'indépendance de la Flandre. C'est par ailleurs l'un des grands alliés d'Emmanuel Macron et de son parti, La République en marche (LREM).

haut représentant de l'ue pour les affaires étrangères : Josep Borrell

000_1i82xz-min_5d1c881308b09_0.jpg
(©Jure Makovec / AFP)

Le poste de haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères, c'est-à-dire de chef de la diplomatie européenne, occupé jusque-là par l'Italienne Federica Mogherini, a été confié à Josep Borrell, 72 ans.

Ce socialiste espagnol est un Catalan fermement anti-indépendantiste. Peu adepte de la langue de bois, il a été très actif ces derniers mois sur le dossier de la crise au Venezuela (le président Nicolas Maduro et l'opposant Juan Guaido s'y disputent le pouvoir depuis janvier), et s'est montré régulièrement critique de l'administration Trump.

Présidente de la banque centrale européenne : Christine Lagarde

000_1h99ll-min_5d1c88a56b55c_0.jpg
(©Jim WATSON / AFP)

Pour la présidence de la Banque centrale européenne (BCE), c'est la Française Christine Lagarde, 63 ans, qui a été choisie par les dirigeants européens, pour succéder à l'Italien Mario Draghi.

Ancienne championne de natation synchronisée, cette avocate, devenue banquière, qui parle anglais à la perfection, a déjà brisé plusieurs plafonds de verre. Elle a en effet été la première femme à piloter le prestigieux cabinet d'avocats d'affaires américain Baker McKenzie (en 1999), puis la première femme à occuper le poste de ministre français de l'Economie et des Finances (2007-2011) sous la présidence de Nicolas Sarkozy, et enfin la première femme à être nommée, en 2011, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), poste qu'elle occupait jusque-là.

Président du Parlement européen : David Sassoli

000_1i992j-min_5d1c9a29da2ce_0.jpg
(©FREDERICK FLORIN / AFP)

L'Italien David Sassoli, 63 ans, a été élu le 3 juillet président du Parlement européen, pour un mandat de deux ans et demi. Il succède à ce poste à son compatriote Antonio Tajani (PPE, droite).

Ancien journaliste de télévision (il a présenté le journal télévisé du soir sur la première chaîne publique italienne), il a débuté en politique sur le tard, en 2009. Cette année-là, il est élu eurodéputé sous les couleurs du centre gauche. Il a été réélu en 2014 puis en 2019. Sous la précédente législature, il était vice-président du Parlement en charge du budget et de la politique euro-méditerranéenne.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles